Euro de basket : les Françaises se qualifient pour leur 5e finale d'affilée

basket-ball
Les basketteuses françaises se sont qualifiées en finale en battant le Bélarus 73-61
Les basketteuses françaises se sont qualifiées en finale en battant le Bélarus 73-61 ©JOSE JORDAN / AFP

Les basketteuses françaises se sont qualifiées samedi pour leur cinquième finale consécutive de l'Euro féminin en battant le Bélarus 73-61 à Valence. Parmi elles deux joueuses martiniquaises : Iliana Rupert et Sandrine Gruda. 

Alors qu'elles restent sur quatre revers d'affilée à une marche du titre continental, les joueuses de Valérie Garnier tenteront de remporter le troisième Euro de leur histoire, après 2001 et 2009, contre le vainqueur de la deuxième demi-finale opposant la Serbie à la Belgique samedi soir.
  

Leur succès a mis du temps à se dessiner, la faute à une maladresse chronique lors de la première mi-temps, à laquelle seule Endy Miyem semblait échapper, elle qui a inscrit 15 points lors des 20 premières minutes. La capitaine n'a pas baissé de pied par la suite: pour fêter sa 222e sélection, elle n'a mis que trois quarts-temps à battre son record de points sous la tunique bleue, qui était de 22, en inscrivant finalement 24 points. "J'étais ultra motivée comme toutes mes coéquipières. Des fois, on est transcendé et je pense que c'était le cas ce soir", a-t-elle souri après le match sur Canal+ Sport.


Mais dans leur camp, les Bleues sont restées intraitables, ne laissant que très peu d'espaces à leurs adversaires du soir dans ce match qui opposait les deux meilleures défenses du tournoi. "C'était dur face à une équipe qui a essayé de changer notre rythme, on a su trouver les armes, il nous reste un match, c'est ce qu'on a en tête", a expliqué Alexia Chartereau au micro de Canal+ Sport après la rencontre.
    

Mais si elles ont réussi à limiter l'impact de l'ailière Maryia Papova (4 points), qui marquait près de 17 points de moyenne avant ce match, les Françaises ont souffert face à l'activité d'Alexandria Bentley (23 points). Malgré un manque d'adresse qu'il faudra gommer en vue de la finale, dont Sandrine Gruda a été un des symboles (6 points), Valérie Garnier a enregistré une autre bonne nouvelle: le retour d'Olivia Epoupa dès la 13e minute, blessée à la cheville droite lors du premier match de l'Euro-2021 après seulement deux minutes de jeu.
    

La Martiniquaise Sandrine Gruda et Endy Miyem, les deux seules joueuses présentes lors du triomphe à Riga il y a douze ans, ne sont donc plus qu'à un seul match de rejoindre Cathy Melain, seule Française double championne d'Europe (2001, 2009). Pour cela, il faudra battre la Belgique ou la Serbie, qui s'affrontent samedi à 21h00. Si elles retrouvent les Serbes, les Bleues pourraient prendre leur revanche sur la finale perdue en 2015.