outre-mer
territoire

L'ex-recteur de Guyane comparaît jeudi pour détournement de fonds publics

justice
Révélations sur Youssoufi Touré, le recteur de Guyane démissionnaire
Youssoufi Touré était à la tête de l'université d'Orléans de novembre 2009 à mars 2016. ©DR
Ancien recteur de Guyane et ex-président de l'université d'Orléans, Youssoufi Touré va être jugé pour détournements de fonds publics et favoritisme. 
L'ancien président de l'université d'Orléans, Youssoufi Touré, 59 ans, comparaîtra jeudi devant le tribunal correctionnel de la ville pour détournement de fonds publics et de favoritisme. Selon une source judiciaire, une demande de report émanant de la défense devrait intervenir dés l'ouverture de l'audience. Les sommes en jeu s'élèvent au total à environ 250.000 euros.

Président de l'université de 2009 à 2016, M. Touré est accusé de détournements de fonds publics et de favoritisme. Il aurait notamment permis à une contractuelle de l'université de bénéficier d'avantages indus pour une somme de 30.000 euros. Celle-ci comparaîtra pour recel. La justice accuse aussi l'ancien responsable de l'université de ne pas avoir respecté les règles d'attribution de marchés publics pour la rénovation d'un bâtiment. Un cabinet d'architecture est également cité devant la justice pour ces faits.
 

Démission en Guyane

M. Touré, qui avait été nommé recteur en Guyane, avait dû démissionner de son poste après la révélation de ces faits. Enseignant à l'IUT de Bourges, il conteste tout enrichissement personnel et tout favoritisme. Son successeur à Orléans, Ary Bruand, avait déposé plainte contre X en mai 2017 à la suite d'un rapport accablant de l'Inspection générale de l'administration de l'Éducation nationale et de la recherche (Igaer).

Après le départ de M. Touré, la nouvelle direction avait évoqué un déficit de 12 millions d'euros et adopté un plan d'économies gelant une quarantaine de postes.
Publicité