outre-mer
territoire

Fichage ethnique : une amende de 100 000 euros pour le PSG

société
logo psg et gradins
©Franck fife / afp
La Ligue de football professionnel a annoncé ce mardi 22 janvier avoir infligé une amende de 100 000 euros au PSG dans l'affaire du fichage ethnique. Le club de la capitale reste cependant sous la menace de sanctions plus lourdes.
L'affaire avait été révélée en novembre dernier par Médiapart et Envoyé spécial (France 2). En cause : la mention de critères ethniques sur les fiches individuelles préparées par la cellule de recrutement du club. Les jeunes joueurs étaient ainsi classés comme "Français", "Antillais", "Maghrébin", ou encore "Africain".

 

"Une négligence collective"

La commission de la discipline de la LFP a finalement jugé ce mardi que le PSG n'avait "pas fait usage de ces fiches à des fins discriminatoires. Il n'y a aucun fait de discrimination qui peut être relevé". Le président de la commission de discipline de la LFP Sébastien Deneux a indiqué que les fiches ethniques apparaissaient "comme des maladresses individuelles et ressortent d'une négligence collective".

"Ce qui a été sanctionné, c'est l'usage par ceux qui avaient quotidiennement utilisé ces fiches donc les responsables du centre de formation et les recruteurs" a-t-il ajouté.

Le fondateur de Mediapart Edwy Plenel a réagi à l'annonce en pointant du doigt sur Twitter le caractère dérisoire de la somme à payer. 
 
 

Une autre enquête toujours en cours

L'affaire du fichage ethnique n'est pas complètement close pour le PSG. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris en décembre. Elle porte sur des soupçons de "discrimination fondée sur l'origine, l'ethnie ou la nationalité". Le club de la capitale risque des sanctions plus lourdes que l'amende dont il a écopé ce mardi.

 
Publicité