outre-mer
territoire

Football: Antoine Kombouaré était "impatient de retravailler"

football
A Kombouaré en mars 2018 à Guinguamp
©FRED TANNEAU / AFP
"J'étais impatient de retravailler" a déclaré Antoine Kombouaré à l'occasion de sa première conférence de presse tenue le 10 janvier. Le technicien kanak a été nommé ce jeudi entraîneur du Dijon Football Côte d'Or (DFCO), en remplacement d'Olivier Dall'Oglio. 
 
Limogé de Guingamp le 6 novembre dernier, Antoine Kombouaré a confié lors de sa première conférence de presse qu'il avait envie de retrouver très vite le terrain. Le nouvel entraîneur de Dijon s'est montré enthousiaste et offensif et s'est présenté à la presse aux côtés de son président, Olivier Delcourt. Extraits.

 
Les deux hommes se sont rencontrés à deux reprises avant que le président du DFCO prenne sa décision:" [Il] m'a appelé le mercredi 9 janvier dans la soirée pour me dire qu'il m'avait choisi", raconte le nouvel entraîneur. " Je suis très heureux et fier. Je n'ai pas hésité à accepter la proposition du DFCO."
Et d'ajouter:"Il y a un objectif, celui de se maintenir et de décrocher la 17ème place."
 

"Il y a un effectif de qualité, il y a de bons joueurs au DFCO. C'est une équipe qui propose un football qui va de l'avant, et cela me plaît. On va se mettre au travail dès vendredi avec le staff et les joueurs. J'étais impatient de retravailler."
-Antoine Kombouaré


L'entraîneur a donc été séduit par le projet de Dijon. Il était donc motivé: "Je voulais aussi retrouver très vite le terrain,et c'est pour cela qu'il était important de diriger les entraînements avant le match de dimanche face à Montpellier."
 
"On a besoin de gagner des matchs. A domicile, si mes comptes sont bons, Dijon a gagné deux fois cette saison, pour un nul et cinq défaites. Ensuite, on va se déplacer à Bordeaux et recevoir Monaco."


"Il faut redonner confiance aux joueurs. Dijon est une équipe qui joue bien, mais qui a aussi besoin d'encaisser moins de buts. C'est la base."


Quant à la question de savoir s'il ressent de l'appréhension en arrivant ainsi en cours de saison, le Kanak répond: "Mais même quand on démarre une saison, on ressent une certaine appréhension. C'est normal. Il y a l'excitation, l'envie de bien faire, de la pression, de la motivation. Dans le football, rien n'est simple. On a deux jours pour bien préparer ce match contre Montpellier, et tout faire pour le gagner. Ensuite, on verra s'il faut renforcer l'effectif durant le mercato."


Dimanche 13 janvier, Dijon rencontre Montpellier en 20ème journée de Ligue 1. Ce matin, l'équipe avait son premier entraînement avec Antoine Kombouaré:
 

 
Publicité