publicité

Foular mawon : un mouvement pour défendre les congés bonifiés

Le Codium (collectif pour la défense des intérêts des ultramarins), lance le Mouv'men Foular Mawon. Alors que le gouvernement a annoncé vouloir réformer le système des congés bonifiés, ils organisent des réunions pour parler des inquiétudes et informer les concernés.

L'association Codium, à l'origine du mouvement des Foular Mawon, lors d'une réunion sur la réforme des congés bonifiés le 9 mars 2019.
L'association Codium, à l'origine du mouvement des Foular Mawon, lors d'une réunion sur la réforme des congés bonifiés le 9 mars 2019.
  • Par Marie Boscher
  • Publié le , mis à jour le
Inquiétude autour des congés bonifiés chez les fonctionnaires issus des départements d'Outre-mer installés dans l'Hexagone. Après l'annonce d'une possible réforme de ce système, le Codium (collectif de défense des intérêts des ultramarins) a lancé le Mouv'men Foular Mawon. Ils organisent des réunions publiques pour informer les concernés et recueillir leurs inquiétudes dans un cahier de doléances. Ce samedi 9 mars, la deuxième réunion publique du collectif était organisée à L'Haÿ-les-Roses dans le Val-de-Marne, en région parisienne. 

Véronique Ah-Fat, vice-présidente du Codium, a expliqué le but de ce mouvement à Mickaël Bastide :
 
Mouv'men foular mawon

Ce second rassemblement intervient après le rejet par le tribunal administratif d'appel de Nantes de la demande d'une fonctionnaire martiniquaise. En conflit avec sa hiérarchie, elle demandait justice après s'être vu refuser à plusieurs reprises sa demande de congés bonifiés. 
 
Parmi la trentaine de participants présents, Mylène Dauberton, fonctionnaire de police qui avait déjà assisté à la première rencontre :
 
Congés bonifiés : inquiétudes des fonctionnaires
 

"Nos familles nous manquent"


Le Mouv'men Foular Mawon appelle à une manifestation publique le 3 mai prochain près de la bourse du travail de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Ils espèrent obtenir le soutien des personnalités politiques d'Outre-mer. Les organisateurs ont également lancé une pétition en ligne afin de mobiliser au maximum contre une réforme qu'ils qualifient de "régression", signée par plus de 2000 personnes au moment de la deuxième rencontre. "Nos familles nous manquent", souligne Véronique Ah-Fat, précisant que le Codium est "ouvert à la négociation" avec le gouvernement.
 

Des congés plus fréquents mais moins longs


Les congés bonifiés existent depuis 1978 et permettent aux fonctionnaires des départements d'Outre-mer travaillant dans l'Hexagone, de bénéficier de congés supplémentaires et indexés au coût de la vie ultramarine. Ils peuvent être demandés après 36 mois consécutifs de service et peuvent durer jusqu'à 65 jours d'affilée. 

Lors de la remise du Livre bleu Outre-mer en juin 2018, Emmanuel Macron avait confirmé une réforme des congés bonifiés "pour 2020". Le président de la République avait ainsi expliqué vouloir des congés plus fréquents (tous les deux ans au lieu de trois), mais moins longs. 
 

Retrouvez le reportage réalisé par France Ô le 9 mars 2019 :
 
foular mawon

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play