outre-mer
territoire

François Fillon poursuit son opération séduction aux Antilles-Guyane

politique
François Fillon
©CITIZENSIDE / Serge TENANI / citizenside
En visite aux Antilles-Guyane depuis le 17 avril, François Fillon multiplie les actions et déclarations pour séduire son électorat en vue des primaires à droite. En campagne, l’ancien premier ministre a qualifié l’Outre-mer « d’antidote de la petite France ».
Un peu plus d’une semaine après Alain Juppé, c’est au tour de François Fillon d'essayer de séduire les Antilles-Guyane. Arrivé le 17 avril en Guadeloupe, l’ancien premier ministre a enchainé, lundi et mardi, les visites sur le terrain à la rencontre des politiques et des acteurs économiques de l’île. François Fillon qui accorde une place « prioritaire à l’autorité », a échangé avec les policiers du commissariat de Pointe-à-Pitre.
Avant son départ pour la Martinique, mercredi, il a conclut son séjour en Guadeloupe par un discours devant 200 personnes à Saint-François. Parmi eux le secrétaire départemental des Républicains et maire de la ville, Laurent Bernier.

« L’Outre-mer c’est l’antidote de la petite France »

Tout au long de sa prise de parole, François Fillon a voulu affirmer la place importante des Outre-mer qu’il considère comme un atout. Pour lui, ils permettent un enrichissement du pays.
« Ceux qui à Paris considèrent que l'Outre-mer est un problème, un dossier, une charge, ceux-là n'ont pas compris que l'Outre-mer c'est l'antidote de la petite France», a déclaré le candidat des primaires à droite (20 et 27 novembre 2016).
François Fillon a également abordé le thème de la libéralisation du poids des réglementations, normes et taxes entre autres thématiques. Il a aussi expliqué vouloir « fusionner toutes les allocations sociales en une seule qui ne pourra jamais dépasser les revenus du travail ».
 

Hier en Martinique, aujourd'hui en Guyane 

En Martinique depuis mercredi, le 20 avril, François Fillon a pris part à une table ronde avec les professionnels du tourisme. Hier, il a rencontré le MEDEF, la CGPME (Confédération Générale du Patronat des Petites et Moyennes Entreprises) et les commerçants et artisans martiniquais. François Fillon s’envole vendredi 22 avril pour la Guyane, où il achèvera sa tournée dans les départements français d’Amérique.