outre-mer
territoire

François Hollande évoque l'inquiétude des touristes à Madagascar après plusieurs meurtres de Français

monde
Madagascar
Le chef de l'Etat François Hollande aux côtés de son homologue malgache Hery Rajaonarimampianina. ©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
A Madagascar, François Hollande souligne l'inquiétude des touristes qui viennent dans le pays après les meurtres de plusieurs ressortissants Français ces dernières années. LE chef de l’Etat précise qu’il veut travailler avec le gouvernement malgache pour plus de sécurité.
François Hollande a assuré, samedi 26 novembre, à Antananarivo qu'il souhaitait travailler aux côtés du gouvernement malgache pour améliorer la sécurité sur la Grande Ile. Le président français a souligné l'inquiétude des touristes qui viennent visiter le pays après les meurtres de plusieurs ressortissants Français ces dernières années.
 

Agir ensemble

"La question de la sécurité, je ne peux pas ici ne pas l'évoquer : il y a eu plusieurs de mes compatriotes qui ont perdu la vie dans des conditions particulièrement atroces. Je sais que vous travaillez pour résoudre cette question et elle  est essentielle", a déclaré François Hollande lors d'un point presse en marge du Sommet de la Francophonie qui se tient jusqu'à dimanche dans la capitale malgache. "Il y a  beaucoup de touristes qui viennent" et qui "sont très heureux de l'hospitalité qui leur est faite mais qui peuvent être inquiets pour leur sécurité, donc nous devons tout faire pour agir ensemble", a-t-il déclaré aux côtés de son homologue malgache Hery Rajaonarimampianina.

 

Plusieurs affaires

Plusieurs Français ont été tués sur la Grande Ile ces dernières années. Le 21 août, deux jeunes Français - un homme et une femme qui travaillaient comme bénévoles pour une association de protection de l'environnement et des mammifères marins - avaient été retrouvés morts, blessés à la tête, sur une plage de l'île malgache de Sainte-Marie (nord-est). L'enquête est toujours en cours.
 
En 2012, un couple de Français avait été retrouvé mort sur une plage à Tuléar, ville côtière du sud-ouest de Madagascar. Deux Malgaches avaient été condamnés en octobre 2015 aux travaux forcés à perpétuité pour l'assassinat de ces restaurateurs, dont les corps avaient été retrouvés affreusement mutilés.
 
En 2013, deux autres Français, soupçonnés par des villageois du meurtre d'un jeune garçon malgache, avaient été brûlés vifs sur l'île de Nosy Be (nord). Quatre personnes avaient été condamnées aux travaux forcés à perpétuité pour le lynchage des deux hommes. Quelque 20.000 Français vivent à Madagascar, la plupart ayant souvent la double nationalité.