Gaël Monfils reprend dix places au classement ATP après sa victoire à Rotterdam

tennis
Monfils Rotterdam
©Robin van Lonkhuijsen / ANP / AFP
Gaël Monfils est désormais 23è au classement mondial. Il n'avait pas été aussi bien classé depuis septembre 2017. 
Gaël Monfils est désormais 23è au classement mondial. Sa victoire au tournoi de Rotterdam lui a fait gagner dix places. Âgé de 32 ans, Monfils retrouve un rang qu'il n'avait plus occupé depuis le 11 septembre 2017.
 

Le déclic de Sofia

42e joueur mondial à la fin de l'été dernier, Monfils, après un abandon au 2e tour à l'US Open, semblait refaire surface depuis octobre dernier, en témoignaient un finale à Anvers puis un quart de finale à Vienne. Le déclic s'est produit la semaine dernière à Sofia, où il atteint les demi-finales en dominant en quarts le Grec Stefanos Tsitipas, récent demi-finaliste à l'Open d'Australie.
    

Un tableau difficile

A Rotterdam, Monfils a su déjouer les pièges d'un tableau difficile: il a dû d'abord écarter au 1er tour le Belge David Goffin (21e mondial), et s'arracher en demi-finales pour battre le jeune Russe Daniil Medvedev (16e mondial), son tombeur huit jours plus tôt en demi-finales dans la capitale bulgare.    

"Cela a été une semaine incroyable, un plaisir", a dit Monfils, qui a dû supporter une douleur au poignet gauche. Il a bien débuté sa finale, en faisant le break à 1-1 pour mener rapidement 4 jeux à 1 et remporter la première manche en 36 minutes sur une volée de revers dans le filet de Wawrinka.
   

Monfils à l'usure 

Scénario inverse dans la seconde, où Wawrinka a breaké d'entrée pour s'échapper 4 jeux à 0 avant d'égaliser à un set partout. Monfils a ensuite mieux tenu l'échange dans le set décisif face à un coriace Wawrinka dont la place de finaliste, sa première depuis juin 2017 à Roland-Garros, va lui faire faire un bond au classement ATP où il va passer de la 68e à la 41e place. Opéré d'un genou pendant l'été 2017, le vainqueur de trois titres du Grand Chelem, qui aura 34 ans au mois de mars, avait été éloigné des courts pendant six mois. Depuis son retour à la compétition en janvier 2018 à l'Open d'Australie, il a mis du temps à retrouver le rythme.
    
Monfils lui a d'ailleurs rendu hommage: "Stan a une part de cette victoire. Nous nous fréquentons souvent. Tu es mon frère", a-t-il lancé en conférence de presse d'après-match.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live