publicité

Golden Globe Race : le patrouilleur français Osiris au secours du skipper indien Abhilash Tomy

Blessé, à la dérive dans l'océan Indien et porté disparu depuis vendredi, le skipper indien Abhilash Tomy a donné signe de vie, se disant "en sécurité", ont annoncé samedi les organisateurs du Golden Globe Race. L'Osiris, navire français, est envoyé sur zone pour lui porter secours.   
 

La première image du bateau indien, démâté, prise par un avion de la marine indienne © GGR
© GGR La première image du bateau indien, démâté, prise par un avion de la marine indienne
  • La1ere.fr avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
L'Osiris, bâtiment français de surveillance des pêches dans la zone sud de l'océan Indien, a mis le cap depuis quelques heures sur la dernière position connue du skipper indien en mauvaise posture. Le patrouilleur austral Osiris est en temps normal dédié à la surveillance des zones économiques exclusives des Terres australes et antarctiques françaises. Actuellement à proximité des îles Kerguelen, il  est le plus proche de la position du skipper indien. Il doit se rendre rapidement sur zone, qu'il pourrait atteindre lundi. 
L'Osiris © Taaf.fr
© Taaf.fr L'Osiris
 

Dans un communiqué, la préfecture de La Réunion indique que l'Osiris rencontre actuellement de mauvaises conditions météo mais devrait être sur la zone lundi : 

Le patrouilleur des affaires maritimes OSIRIS, qui fait route vers la position du « Thuriya », rencontre actuellement des conditions de mer difficiles (vitesse de 7 nœuds) et rejoindra le voilier naufragé demain lundi dans la matinée.

- Communiqué de la préfecture de La Réunion

 

Un vaste désert maritime

Selon les derniers relevés, le bateau en difficulté se trouvait dimanche matin à 47 milles nautiques (97 km) au sud de l’île de Saint-Paul et 100 milles nautiques (185 km) au sud d’Amsterdam. Le navigateur indien est "immobilisé sur sa couchette à l'intérieur du bateau après avoir été roulé par une vague" et se trouve actuellement en plein Océan Indien à 2.000 milles nautiques (environ 3.700 km) de l'Australie. Autrement dit, résume le Golden Globe Race dans un communiqué, il "est aussi éloigné que l'on puisse l'être de toute aide".


Un survol ce matin

Envoyé sur zone au départ de l'île Maurice, un avion de la marine indienne a pu survoler le bateau d'Abhilash Tomy pour faire ce premier cliché qui permet de constater que le bateau de 9 mètres est dans un triste état. 
La première image du bateau indien, démâté, prise par un avion de la marine indienne © GGR
© GGR La première image du bateau indien, démâté, prise par un avion de la marine indienne
Voici une photo du même bateau, au départ de la course autour du monde en juillet dernier :
© Christophe Favreau / GGR
© Christophe Favreau / GGR


Inquiétude 

Depuis la mi-journée vendredi, les organisateurs de la course à voile ne disposaient que de ce laconique et "inquiétant" message de la part du marin indien : "Retourné. Démâté. Sévère blessure au dos. Ne peux pas me lever". Samedi, ils en ont reçu un nouveau: "Extrêmement difficile de marcher, peut-être besoin de civière, ne peux pas marcher, heureusement en sécurité à l'intérieur du bateau. Impossible d'atteindre le 2ème YB3 (l'unité de messagerie portable Yellow Brick, ndlr) ou quoi que ce soit. Téléphone satellite hors service". Il y a quelques heures, dans la matinée de dimanche, le marin a indiqué qu'il était victime de vomissements mais qu'il avait entendu un avion (NDLR : celui de la marine indienne) le survoler. 


Appel à tous les navires

Un appel à tous les navires a été envoyé par la Défense australienne, qui coordonne les secours.  Dans un communiqué, les organisateurs de la course explique qu'un avion privé a décollé de Perth en Australie pour également survoler le navigateur en perdition. Ils expliquent également que les autorités australiennes sont en train de détourner un avion de recherche et de sauvetage à l’île de la Réunion pour participer au sauvetage. De son côté, la frégate HMAS Ballerat se prépare à quitter Perth, mais devrait mettre quatre ou cinq jours pour arriver sur la zone.

Un transfert temporaire sur Amsterdam ?

Le scénario le plus probable à l'heure actuelle est que le marin blessé soit secouru par l'Osiris qui l'emmènera sur l'île d'Amsterdam, où se trouve une base française des Terres Australes et Antarctiques Françaises. Cette base dispose d'un médecin qui pourra ainsi soigner le marin,  en attendant l'arrivée sur zone du bateau de secours australien. Le blessé sera ensuite transporté sur la frégate pour être rapatrié en Australie. 

Qui est Abhilash Tomy ?

Abhilash Tomy est l'un des 17 marins qui ont pris le départ au 1er juillet de cette course, partie des Sables-d'Olonne, qui doit durer entre huit à dix mois à bord de petits voiliers dépourvus de moyens modernes, dans l'esprit des pionniers de la course autour du monde en solitaire. Âgé de 39 ans, c'est un navigateur expérimenté, qui est Commandant dans la Marine indienne. 

Son bateau, long de moins de dix mètres, est une réplique du voilier de Sir Robin Knox-Johnston, vainqueur de l’édition originale de la Golden Globe Race en 1968.    

1 537 697 797
Le dernier voyage de l'Osiris

Comme le souligne le communiqué de la préfecture de La Réunion, le patrouilleur des affaires maritimes « OSIRIS », effectue sa dernière mission de surveillance des pêches avant d’être désarmé. L'Osiris est un ancien palangrier espagnol, long de 53 mètres, construit en 1968. Il avait été arraisonné pour pêche illégale dans les eaux françaises en 2003. A cette époque, il a été converti en patrouilleur. Il effectue essentiellement des missions de surveillance des pêches au large des îles Kerguelen dans le sud de l'océan Indien. Il devait initialement être désarmé en 2016, mais sa durée de vie a finalement été prolongé de deux ans. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play