outre-mer
territoire

Gouvernement Philippe: un an après, Flessel la plus populaire, Girardin à la peine

politique
Flessel Girardin
©LUDOVIC MARIN / AFP
Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Franceinfo et le Figaro, les membres du gouvernement sont d'illustres inconnus pour les Français et le plus souvent impopulaires. Laura Flessel est celle qui s'en sort le mieux, ce qui n'est pas le cas d'Annick Girardin, avant-dernière de ce classement 
Entrer au gouvernement n'est pas synonyme de notoriété et de popularité, si l'on en croit le résultat du sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Franceinfo et le Figaro*. Le verdict est cruel. Plus d'un sondé sur deux ne connaît pas les ministres du gouvernement Philippe. En ce qui concerne, nos deux représentantes des Outre-mer, c'est tout simplement le grand écart. 

Laura Flessel en tête

Les ministres les plus connus sont ceux qui bénéficiaient déjà d'un matelas de popularité avant d'arriver au pouvoir. C'est le cas de l'ancienne championne guadeloupéenne d'escrime Laura Flessel, ministre des Sports. Elle est la plus "populaire" du gouvernement avec 41% d'opinions favorables contre 18% de mauvaises opinions. Elle devance dans ce classement le Premier ministre et le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères qui bénéficient de 38% d'opinions favorables. 


Annick Girardin avant-dernière

Malgré une actualité soutenue avec les conflits sociaux en Guyane et à Mayotte, l'ouragan Irma à Saint-Martin ou encore le référendum d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie, la ministre des Outre-mer, pourtant en première ligne sur ces dossiers, ne parvient pas à attirer l'attention des Français. Annick Girardin arrive avant-dernière avec seulement 12% d'opinions favorables, 23% de mauvaises opinions et surtout 65% de Français qui affirment ne pas la connaître. 

Avec Jean-Yves le Drian, Annick Girardin est la seule issue du précédent quinquennat. Secrétaire d'Etat au développement et à la Francophonie en 2014, elle avait ensuite été nommée ministre de la Fonction publique en 2016. Lors de la campagne présidentielle, elle avait appelé à voter pour Emmanuel Macron dès le premier tour alors que son parti, le PRG, soutenait Benoît Hamon. 

*Enquête réalisée auprès d'un échantillon de 1 007 Français représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogés par internet les 25 et 26 avril 2018.

Publicité