Grève générale : le gouvernement annonce l'envoi de renforts en Guadeloupe

social
mobilisation barrages
©Christian Danquin
Les ministres de l'Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu, annoncent l'envoi de forces de l'ordre en renfort en Guadeloupe où un appel à la grève générale contre l'obligation vaccinale a été lancé lundi.

Des forces de l'ordre en renfort en Guadeloupe, annoncent ce vendredi 19 novembre Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer. Tous deux disent apporter "leur soutien aux forces de l’ordre et services de l’Etat mobilisés" dans un communiqué et indiquent le déploiement de "200 policiers et gendarmes supplémentaires dans les prochains jours afin de rétablir l’ordre républicain".

Les ministres de l'Intérieur et des Outre-mer "condamnent avec la plus grande fermeté les violences qui se sont déroulées ces dernières heures en Guadeloupe" où un appel à la grève générale a été lancé lundi par l'intersyndicale.

Incidents 

Depuis, de nombreux blocages ont été mis en place sur l'île, notamment au niveau du CHU où des soignants et des pompiers ont érigé des barrages et effectué des opérations escargots pour bloquer l'entrée et dénoncer l'obligation vaccinale qui les concernent. D'autres barrages ont été dressés dans l'archipel, devant des stations services, des établissements scolaires ou encore des ronds-points.

Les lieux de blocages ont été le théâtre de plusieurs incidents, dès le premier jour où des vives tensions ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre au CHU. Deux syndicalistes avaient alors été interpellés et conduits au commissariat de Pointe-à-Pitre.