outre-mer
territoire

Le groupe Kassav’ au centre d’un colloque international sur le Zouk les 19 et 20 juin en Martinique

musique
Kassav'
Le groupe Kassav' ©DR
Un colloque international intitulé "Le Zouk : trajectoires, imaginaires et perspectives" aura lieu les 19 et 20 juin 2019 au Pôle Martinique de l’université des Antilles. Des appels à communications ont été lancés. Date limite des propositions le 10 mai.
Le Zouk continue inlassablement à conquérir ses titres de noblesse, cette fois-ci dans le domaine universitaire. Un colloque international va en effet lui être consacré les 19 et 20 juin 2019 au Pôle Martinique de l’université des Antilles, dans l’Amphithéâtre Michel Louis. Intitulé de l’événement, qui rassemblera une pléiade d’universitaires internationaux, « Le Zouk : trajectoires, imaginaires et perspectives ». La date limite de proposition des communications (en anglais, espagnol et français) est le 10 mai (voir détails plus bas*).
 

Posture avant-gardiste de résistance ?

« Quel impact le Zouk a-t-il eu ou a-t-il sur les littératures caribéennes, les arts, nos modes de vie, sur notre organisation sociale, nos modes de communication, les consciences, les esprits, les imaginaires ? Le Zouk a-t-il transformé nos sociétés créoles, nos ‘sociétés du sud’ culturellement, politiquement, socialement ? Quel impact du Zouk sur les productions internationales ? », interroge l’appel à communication. « La re-créolisation du Zouk ou la réappropriation de l’imaginaire créole par Kassav' n’augurent-ils pas une posture avant-gardiste de résistance, un postulat, un principe sur lequel se fonde un système de pensée qui permettrait à terme une délivrance complexuelle des peuples guadeloupéen et martiniquais ? »

Autant de questions aux confluents de la musicologie, l’ethnomusicologie, l’économie, le droit, les sciences humaines, la linguistique (la créolistique), l’art, les sciences politiques, l’histoire, la philosophie, la psychologie, la démarche empirique (témoignages…), etc., précisent les organisateurs, qui placeront le groupe Kassav’ au centre des réflexions du colloque. Kassav’ qui fête cette année ses 40 ans de carrière.  
 

Des chercheurs du Cameroun et du Japon 

« À titre indicatif, les analyses pourront explorer un ou plusieurs des points suivants, sans que cette liste soit exhaustive », note l’appel à communication : « La pensée de Kassav' dans la construction de l’esthétique Zouk (la question de la racine et de l’identité, le rôle essentiel des tambours, la carnavalisation…) » ; « Kassav' : une poétique de la négritude et de la créolisation, une esthétique du marronnage » ; « La réception de Kassav' en Guadeloupe, Martinique, en France, aux USA, en Afrique, au Japon, en Europe… (culture ‘clubbing’ locale, nationale et internationale…) ; « Etudes comparatives avec les autres Zouk sur le plan local, national et international »… Autant de pistes de réflexions que compte suivre le colloque.

Parmi le comité scientifique de cette manifestation, on retrouve des universitaires et chercheurs internationaux travaillant dans l’Hexagone, au Japon, au Cameroun, à Mayotte et aux Antilles, notamment Corinne Mencé-Caster, titulaire de la chaire de linguistique hispanique à l’université de Paris IV Sorbonne, Hidehiro Tachibana, professeur à l’université Waseda à Tokyo et directeur de l’Institut d’études de la France contemporaine, le romancier et essayiste Raphaël Confiant, ainsi que le sociologue André Lucrèce.

* Pour effectuer une communication, il faut adresser son curriculum vitae plus mots-clés à Gérald Désert (gdesert972@gmail.com) accompagnés d’une brève notice bio-bibliographique précisant son affiliation institutionnelle ou sa fonction dans les contributions à ce colloque international. Elles pourront prendre la forme d’une communication universitaire de 20 minutes suivie d’un débat d’une quinzaine de minutes.
Publicité