outre-mer
territoire

Guadeloupe : des écoles fermées pour "le retour à la semaine de quatre jours"

social
Ecole Grand Bois
©Eddy M. Golabkan
"La quasi-totalité des écoles" de la commune du Gosier (Grande-Terre) étaient fermées mardi du fait d'une grève pour demander au maire "le retour à la semaine des quatre jours", a déclaré Eddy Ségur, secrétaire général de la Fédération syndicale unitaire (FSU) Guadeloupe.
Le syndicaliste pointe des problématiques locales et prédit "des actions dans toutes les communes de la Guadeloupe". "L'ensemble des collègues, l'ensemble des parents d'élèves, désirent voir monsieur le maire appliquer dès septembre le retour à la semaine des quatre jours. Cela va faire trois ans que nous sommes épuisés",  a indiqué M. Ségur à l'AFP.
               
Pointant "les difficultés que nous avons pour avoir des activités périscolaires de qualité mais aussi au regard des difficultés de transport scolaire, d'infrastructures du bâti scolaire", M. Ségur s'est dit "certain des actions qui vont être menées dans toutes les communes de Guadeloupe afin que nous puissions vivre au rythme du pays et non pas au rythme de la métropole".
               

Des enfants "de plus en plus fatigués"

"Maintenant qu'on peut changer on en profite !", souligne Charles, père de deux enfants scolarisés en primaire ; il demande "qu'ils puissent avoir vraiment une coupure le mercredi, se reposer, faire d'autres activités, sortir un peu du cadre scolaire". Une maman, par ailleurs enseignante, dénonce des enfants "de plus en plus fatigués" et des parents qui "courent tout le temps toute la semaine".
               
Pour ces mêmes raisons, Fanny Katarzynski, directrice de l'école maternelle située à l'Houezel, au Gosier, dit avoir remarqué "plus de tensions au niveau des familles". Et selon elle, "la mairie n'a pas les moyens d'offrir des activités de qualité à tous les enfants donc finalement ça se résume à de la garderie".
               

Regrouper les nouvelles activités périscolaires le mercredi 

"Sur le principe nous ne sommes pas du tout contre" le retour à la semaine de quatre jours, a déclaré à l'AFP Jean-Pierre Dupont, le maire du Gosier, "mais est-ce que ça doit se faire du jour au lendemain ? (...) Cela nous oblige à annuler toute une série de conventions qui avaient été signées avec des associations".
 
"Nous ne comprenons pas le fait qu'il faille encore attendre une année", rétorque M. Ségur, qui propose de "regrouper les NAP (nouvelles activités périscolaires, ndlr) le mercredi en créant des pôles d'activité dans les différentes écoles". Après cette journée de grève, les écoles devraient rouvrir normalement mercredi matin.