outre-mer
territoire

Guyane : l'ancien ministre Jérôme Cahuzac embauché au centre de santé de Camopi

politique
Cahuzac Camopi
©DR
Jérome Cahuzac a été embauché par le Centre Hospitalier Andrée-Rosemon  (CHAR) à Cayenne en Guyane pour une mission d'un mois dans la commune isolée de Camopi. En mai dernier, l'ancien ministre était condamné en appel pour « fraude fiscale » et « blanchiment de fraude fiscale ».
 
Jérôme Cahuzac est en Guyane. L'ancien ministre délégué chargé du Budget a été embauché par le Centre Hospitalier Andrée-Rosemon (CHAR) de Cayenne pour une mission d'un mois à compter de ce lundi 2 juillet, à Camopi, une petite commune au bord de l'Oyapock à proximité de la frontière Brésilienne. C'est le quotidien local France Guyane qui a révélé l'information, confirmée par Libération. 
 
©la1ere


Dans une interview à Guyane la 1ère, Agnès Drouhin, directrice du Centre Hospitalier Andrée Rosemon, explique que c'est Jérôme Cahuzac qui a proposé sa candidature :

©la1ere
 

Camopi, village isolé

Camopi est un village isolé de 1.700 habitants, accessible uniquement en pirogue ou par avion au départ de Cayenne. Camopi abrite non pas un hôpital mais un CDPS : Centre Délocalisé de Prévention et de Soins.
Carte Camopi
©Google map


Chirurgien de formation

En mai dernier, l'ancien ministre avait été condamné en appel pour « fraude fiscale » et « blanchiment de fraude fiscale ». Il avait écopé de deux ans de prison ferme et deux ans avec sursis, cinq ans d’inéligibilité et 300 000 euros d’amende. Chirurgien de formation, Jérôme Cahuzac va désormais se retrouver dans la commune isolée de Camopi où les médecins manquent terriblement. Le centre de santé de Camopi compte deux médecins, souvent remplaçants, et deux infirmiers.
Camopi au bord de la rivière Camopi
Le bourg de Camopi au bord de la rivière Camopi ©Laurence Tian Sio Po
 

Le mensonge

Ministre délégué au budget sous la présidence de François Hollande, Jérôme Cahuzac a démissionné en mars 2013 après avoir caché détenir un compte en Suisse. Depuis, c'est la traversée du désert pour l'ancien député du Lot-et-Garonne devenu un paria de la politique. A 65 ans, Jérôme Cahuzac vit désormais à l'abri des regards après un procès ultra-médiatisé.

En décembre 2012, les images de son mensonge face aux députés avaient marqué les esprits : « Je n’ai pas, je n’ai jamais eu de compte à l’étranger, ni maintenant ni avant ». Deux mois plus tard, autres images sidérantes : celles de ses aveux et de sa démission.
 

Un centre hospitalier en crise

Jérôme Cahuzac arrive en Guyane dans un contexte tendu. Crise des urgences, malaise et démissions de médecins : le Centre hospitalier de Cayenne est en difficultés depuis des années, mais la tension est montée d'un cran ces dernières semaines.  Depuis le 3 mai, dix-sept médecins urgentistes ont déposé leurs démissions ou demandé leur mise en disponibilité pour dénoncer leurs conditions de travail, le manque de moyens humains et l'inaction de leurs responsables hiérarchiques.  Face à cette situation, le 26 juin dernier, le gouvernement a annoncé 40 millions d'euros pour le CHAR. Approuvé par le COPERMO, le Comité Interministériel de Performance et de Modernisation de l’Offre de Soins, ce plan de modernisation sur cinq ans prévoit notamment un bâtiment recherche, et trois centres de santé à Camopi, Papaïchton, et Apatou. Ces infrastructures seront livrées entre 2020 et 2022.
 

Objectif : faire des économies

Au cours du conflit social qui a paralysé la Guyane en mars-avril 2017, l'hôpital de Cayenne, symbole de la décrépitude du système de santé en Guyane, avait cristallisé la colère populaire. Dans le cadre de ce plan d'investissement, le gouvernement demande à l’hôpital d’assainir ses comptes structurellement déficitaires sans aide de l’Etat. Le CHAR a donc cinq ans pour être à l’équilibre, en faisant des économies et surtout en optimisant ses recettes. Une mission à laquelle devra donc se livrer Jérôme Cahuzac.

Le début de la mission de l"ancien ministre intervient alors qu'un audit sur le CHAR débute demain.
 

Réactions

Sur les réseaux sociaux, l'annonce de l'arrivée de Jérôme Cahuzac au Centre hospitalier Andrée-Rosemon provoque de vives réactions.
       


 
Publicité