outre-mer
territoire

Guyane : les Européens plébiscitent (indirectement) le Centre spatial de Kourou

spatial
Vue Aerienne CSG Kourou
Vue aérienne, en 2010, du Centre Spatial Guyanais, à Kourou ©JEROME VALLETTE / AFP
Selon un sondage, 90% des Européens regardent positivement l’activité spatiale européenne. Réalisée par Harris Interactive à la demande de l’Agence spatiale européenne, l’enquête publique démontre le fort attachement des citoyens du continent à leur présence dans l’espace.
Réalisé fin septembre - début octobre auprès d’un échantillon de 5.395 citoyens européens parmi les cinq pays les plus impliqués financièrement dans le programme spatial (Allemagne, Espagne, Italie, Royaume Uni et France), ce sondage, rendu public mardi, met en lumière le soutien des citoyens de l’Europe au développement d’une industrie qu’ils considèrent comme stratégique pour leur avenir.
 

La Guyane en arrière-plan

Même si l’implication de la Guyane via le Centre spatial de Kourou ne sont pas abordés directement dans cette étude, les personnels qui travaillent dans et autour de la base sont de facto les heureux bénéficiaires de cette étude. Car en apportant leur soutien à la poursuite de l’exploration de l’espace et au développement d’outils spatiaux au service des Terriens, les Européens interrogés envoient un signal fort aux gouvernements de l’Union comme à tous les professionnels du secteur – Guyane comprise : on continue !
 

40 ans après…

À quelques jours du 40e anniversaire du premier lancement d’une fusée Ariane depuis Kourou, ce sondage semble venir à point nommé pour démontrer que la politique commune de l’Europe en matière spatiale est, pour les sondés, non seulement une réussite mais qu’elle doit aussi poursuivre son développement. Un développement qui passera inéluctablement par la Guyane et ses différents pas de tirs.

Retour sur cette enquête avec le reportage de Jean-Michel Mazerolle et Emmanuel Morel
©la1ere
Publicité