Guyane : les homicides repartis à la hausse en 2019

violence
Voiture de Police
©Guyane1ere
Avec 32 homicides en 2019, les crimes de sang sont repartis à la hausse l'an dernier en Guyane même s'ils n'atteignent pas le niveau record de 2017, selon le bilan présenté à la presse mardi à la préfecture de Cayenne.
"C'est énorme, c'est un rapport de un à neuf avec l'Hexagone", a déclaré le préfet de Guyane  à l'issue de la présentation du bilan régional de la criminalité et la délinquance. Les violences intra-familiales, qui ont grimpé de 27% en 12 mois, constituent l'une des grandes inquiétudes. Un homicide sur deux a été commis dans la sphère familiale.
 

Orpaillage illégal

En matière d'activité aurifère illégale, celle-ci est "contenue et stable depuis deux ans", a affirmé le préfet. Mais les autorités ne communiquent plus le nombre de sites clandestins depuis presque deux ans sur l'ensemble du territoire.

Quelque 70 millions d'euros ont été engagés en 2019 dans la lutte contre les activités minières illégales pour 25,4 millions d'euros d'avoirs criminels saisis, 519 sites ont été détruits mais une faible quantité d'or a été confisquée.

Les priorités 2020 seront la "décrue" générale de l'orpaillage clandestin et un "objectif d'éradication" dans les "réserves biologiques intégrales" jugées "prioritaires d'un point de vue environnemental", a souligné le préfet.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live