Guyane : soupçonnée d'avoir piétiné à mort sa petite-fille, la grand-mère est mise en examen

faits divers
Les berges de Mana
Les berges de Mana ©Eric Léon
Mise en examen pour homicide volontaire, la grand-mère suspectée d’avoir piétiné à mort sa petite-fille, a été incarcérée, vendredi 20 mai. Le drame s'est déroulé mercredi dernier, à Mana, dans l'ouest de la Guyane.
Selon les informations de Guyane 1ère, c’est une véritable scène d’horreur qui s’est déroulée le 18 mai dernier à Mana, dans l’ouest de la Guyane. Une femme de 40 ans est suspectée d'avoir piétiné à mort sa petite fille. Vendredi 20 mai, en fin de journée, la grand-mère a été mise pour homicide volontaire et incarcéré, a indiqué le parquet à l'AFP.

D’autres enfants au domicile

Alertés par un voisin, les gendarmes avaient découvert, mercredi tard dans la soirée, le bébé sans vie au domicile de la quadragénaire, où se trouvaient au moins sept autres enfants, dont une adolescente de 15 ans, la plus âgée d'entre eux.

Un médecin de l'hôpital de Saint-Laurent du Maroni, chargé mercredi en fin de soirée d'effectuer les premières constations sur le corps de l'enfant, avait estimé que la mort devait remonter à mardi soir.

Des circonstances encore floues

Selon les premiers témoignages, la grand-mère et les enfants présents avaient passé la journée de mercredi à réciter des prières censées ramener le bébé à la vie avant que l'adolescente de 15 ans ne se décide à alerter un voisin.

Les circonstances du drame restaient encore floues vendredi soir, la grand-mère ayant déclaré avoir piétiné l'enfant mais avoir été "possédée" au moment des faits.

Une information judiciaire pour "homicide volontaire"

Le parquet n'a pas obtenu d'"expertise psychiatrique en urgence" qu'il souhaitait dans cette affaire afin d'avoir un avis quant à la responsabilité ou l'irresponsabilité pénale de la grand-mère.

Il a ouvert vendredi une information judiciaire pour "homicide volontaire" avant de requérir "la mise en examen de la grand-mère ainsi que son incarcération", a indiqué le procureur Eric Vaillant à l'AFP.

La juge d'instruction saisie a suivi les réquisitions du parquet. Le juge des libertés et de la détention a signé vendredi soir une ordonnance de placement en détention provisoire et la grand-mère a été conduite au centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly.