Meurtre d'Alicia Faye à Cayenne, l'enquête s'accélère

justice
Guyane: un couple en garde à vue après la mort d'une Bordelaise à Cayenne
Alicia Faye, 25 ans, était originaire de Saint-Louis de Montferrand, dans l'agglomération bordelaise. ©Capture photo profil Facebook • ©FB Bcm Montferrand

Un couple a été présenté dimanche à un juge après plusieurs jours de garde à vue à Cayenne, dans le cadre de l'enquête pour "assassinat" ouverte suite au décès en Guyane d'une jeune femme originaire de la région de Bordeaux, indique le procureur de la République de Cayenne dans un communiqué.  

Dans un communiqué en date du 21 mars, le procureur de la République de Cayenne apporte des informations sur les circonstances de la mort d'Alicia Faye, 25 ans, originaire de Bordeaux. La jeune femme avait été retrouvée sans vie par des riverains il y a une semaine dans le quartier "Raban/Baduel" de Cayenne, le jour même de son arrivée en Guyane, le 12 mars 2021, après avoir pris la veille l'avion à Orly le 12 mars 2021. 

Un couple en garde à vue 

Les premières constatations sur place et l'autopsie révèlent notamment que la jeune femme est décédée d'un tir par arme à feu et qu'un couple a été mis en garde à vue. Les investigations effectuées dans le cadre de l'enquête menée par la brigade criminelle du service territorail de police judiciaire de Cayenne et par le service de police judiciaire de Bordeaux ont permis d'établir que la jeune victime, en possession d'une somme d'argent, a été prise en charge le 12 mars à l'aéroport par un individu avec lequel un rendez-vous avait été fixé. Ce dernier l'a conduite jusqu'à un hôtel du centre-ville de Cayenne dont elle est sortie dans la nuit avant d'être récupérée par l'individu. 

Le lendemain, le 13 mars, l'individu, cette fois avec sa compagne, s'est présenté à l'hôtel sans passer par l'accueil. Le couple est ressorti moins d'une demi-heure plus tard avec les affaires de la victime, après avoir déposé à l'accueil la carte magnétique d'accès à la chambre. Les deux individus sont ensuite revenus, un peu plus tard. Ils ont obtenu une carte d'accès à la chambre et sont repartis avec d'autres efffets de la victime. 

Nombreuses contradictions 

L'individu s'est présenté spontanément à la brigade criminelle le 17 mars pour apporter son témoignage. Les policiers ont alors constaté de nombreuses contradictions dans ses  déclararations et ont décidé de le placer en garde à vue. Sa compagne, enceinte de 7 mois, est interpellée ce même jour, dans la soirée, précise le communiqué. 

Devant les policiers, le couple reconnait avoir dérobé les affaires de la victime, mais conteste toute participation aux faits d'homicide. Le communiqué précise également que les perquisitions ont conduit à la saisie d'un véhicule dans lequel les enquêteurs ont relevé des traces de sang, dont certaines ont été nettoyées, ainsi qu'une grosse somme d'argent en espèce. Une autre somme d'argent a également été découverte au domicile du couple. 

Les deux mis en cause ont été présentés ce dimanche 21 mars au parquet de Cayenne dans le cadre d'"une ouverture d'information judiciaire des chefs notamment de meurtre pour faciliter la commission d'un délit (vol par ruse dans un local d'habitation et en réunion), association de malfaiteurs, et non justification de ressources". 

Le communiqué du procureur de la République précise enfin que "le juge des libertés et de la détention a été saisi de requisitions de placement en détention provisoire pour ces deux personnes", et ajoute que "de nombreuses investigations et expertises restent à conduire". 

Communiqué du procureur de la République de Cayenne

 

Regardez le reportage de Guyane la 1ère :