Guyane : vaste opération de la gendarmerie contre les orpailleurs illégaux

orpaillage
Crique Nelson site orpaillage
©Pierre Tréfoux
Une opération de grande ampleur contre l'orpaillage illégale a été menée le 3 mai à Kourou, en Guyane, portant un "coup d'arrêt" à un réseau, a annoncé mercredi la gendarmerie.

Les forces de l'ordre ont saisi du matériel destiné aux sites d'orpaillage illégal, ainsi que 500 000 euros, 10 véhicules, 290 grammes d'or et deux armes à feu. Près de 380 gendarmes ont été déployés principalement dans le secteur dit PK6, à une dizaine de kilomètres du centre de la ville spatiale, mais aussi dans les communes de Macouria, Matoury et Iracoubo.

17 interpellations

Cette opération, d'une ampleur rare, était préparée depuis un an, a précisé le service de communication de la gendarmerie de Guyane, ajoutant qu'elle a débouché sur 17 interpellations. À l'issue des garde-à-vue, neuf personnes ont été placées en détention provisoire et huit autres sous contrôle judiciaire.

Les gendarmes visaient un réseau logistique destiné à fournir aux sites d'orpaillage illégal situés en forêt du matériel comme des motopompes, divers outils ainsi que du mercure, utilisé pour séparer l'or des autres sédiments, dont l'utilisation est interdite en Guyane depuis 2006.

L'opération a porté "un coup d'arrêt" aux orpailleurs, a expliqué la gendarmerie, mais n'a pas démantelé le réseau et l'enquête se poursuit.