outre-mer
territoire

Homicide d'un métropolitain à Mayotte : mise en examen des trois mineurs interpellés

faits divers
Mayotte
© ORNELLA LAMBERTI/AFP Gendarmes en faction à Mamoudzou, le 13 avril 2016.
Les trois mineurs, âgés de 13, 16 et 17 ans, impliqués dans le meurtre à l’arme blanche d’un métropolitain vendredi 15 avril dernier à Kaweni ont été mis en examen, quelques jours après avoir été placés en garde à vue.
Les trois mineurs, auteurs présumés de l'agression mortelle de Christophe, un métropolitain de 38 ans à Mayotte, interpellés cette semaine, ont été mis en examen pour vol avec violences ayant entraîné la mort, a indiqué dimanche le procureur de la République Joël Garrigue.
 
Agés de 13,16 et 17 ans, les trois jeunes ont été placés en détention à la prison de Majicavo (nord), a précisé le procureur de la République. Ils risquent la réclusion à perpétuité, ou à 20 ans si l'excuse de minorité est retenue. Ils sont tous les 3 connus des services de la police. "Certains ont été condamnés, pour d'autres, la procédure était en cours", indiquait Philippe Leonardo, vice-procureur vendredi dernier.
 

Des élus Mahorais à Matignon

Mardi, plusieurs milliers de Mahorais avaient manifesté à Mamoudzou, chef-lieu de Mayotte, contre la violence et l'insécurité, après qu'un métropolitain a été poignardé le 15 avril en allant chercher son fils à son cours de judo.
 
Plusieurs élus et responsables de Mayotte seront reçus mardi à Matignon par le Premier ministre Manuel Valls pour évoquer la question des finances locales mahoraises, en difficulté, mais aussi les récents événements qui ont secoué l'île, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.
Publicité