Industrie calédonienne et nickel : Philippe Gomes revient sur le sauvetage de la SLN

nickel
Philippe Gomès, député et fondateur de Calédonie ensemble
Philippe Gomès, député et fondateur de Calédonie ensemble ©CB
Au cœur des turbulences du nickel calédonien frappé par la crise mondiale, le député UDI de la seconde circonscription de la Nouvelle-Calédonie n’a cessé d’agir pour sauver la SLN.
Dans le dossier SLN, qu’il connaît parfaitement et de longue date, l’élu calédonien a défendu les intérêts qui imposaient le sauvetage de l’usine de Doniambo, opérateur historique de l’industrie minière et métallurgique du nickel. Philippe Gomes est administrateur du groupe Eramet où il représente les intérêts des Provinces calédoniennes. 

Un prêt considérable

Mercredi dernier à 9 heures du matin, au siège d’Eramet à Paris, l’administrateur calédonien a été le premier informé de la bonne nouvelle : un prêt de 525 millions d’euros était accordé à la SLN. Le sauvetage du leader mondial de la production de ferronickel s’accompagne surtout de la préservation de milliers d’emplois en Nouvelle-Calédonie. Le prêt considérable accordé par l’Etat et Eramet est une étape essentielle.
 

525 millions d’euros pour la SLN, écoutez la réaction de Philippe Gomes, député et administrateur d'Eramet à la sortie du conseil d’administration du groupe Eramet

©la1ere