Insécurité en Guyane : la maire de Cayenne veut rétablir le service militaire obligatoire

politique
©la1ere

Marie-Laure Phinéra-Horth était à Paris pour des entretiens ministériels sous sa double casquette de maire de Cayenne et de secrétaire générale des Jeunes Forces Guyanaises.

La maire de Cayenne a rendu au ministre de la Défense et à Bernard Cazeneuve un mémorandum dans lequel figurent des propositions issues d’une consultation de la population pour lutter contre l’insécurité. Parmi ces propositions, le rétablissement du service militaire obligatoire Outre-mer que le maire de Cayenne a évoqué avec le cabinet du ministre de la Défense. Une expérience pour laquelle la Guyane servirait de laboratoire. Selon le maire de Cayenne, la proposition aurait retenu toute l’attention du cabinet de Jean-Yves Le Drian.

Les auteurs des violences sont jeunes

La Guyane fait face à une augmentation de la violence de proximité, dans les villes : braquages, constitution de bandes armées, phénomène de mules, règlement de compte. Une violence qui fait en moyenne une victime par semaine. Les auteurs sont généralement des jeunes de 15 à 30 ans dans un département où plus de 50% de la population a moins de 25 ans. Pour le maire de Cayenne, la réponse doit certes être sécuritaire : c’est l’objet de la rencontre avec Bernard Cazeneuve. Mais la bataille se joue surtout sur le front de la prévention, le rétablissement du service militaire obligatoire selon Marie-Laure Phinéra-Horth. « Nos jeunes ont une perte de repère, il y a un problème de citoyenneté, un problème de civisme, un problème également d’éducation parentale ».

Le service militaire obligatoire alimente le débat politique national. Hier, Nicolas Sarkozy l’a évoqué, alors qu’il répondait à une enseignante martiniquaise. C’est aussi une proposition d’Arnaud Montebourg, annoncée à l’occasion de la Fête de la Rose, sur ses Terres de Frangy-en-Bresse (Saône et Loire).