publicité

Jean Hugues Ratenon demande -et obtient- des excuses d'Agnès Buzyn après un vif échange à l'Assemblée

La polémique enfle après le vif échange qui a opposé le député réunionnais à la ministre de la Santé, mardi 18 septembre, à l'Assemblée nationale. Jean Hugues Ratenon a réclamé -et obtenu" des excuses à Agnès Buzyn et Jean-Luc Mélenchon juge ces propos "inacceptables". Récit de la polémique.

© DR
© DR
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le

Acte 1 : la question sur le plan pauvreté

Mardi 18 septembre, lors des questions au gouvernement le député (La France Insoumise) de La Réunion Jean Hugues Ratenon, interpelle la ministre de la santé à propos du plan pauvreté du gouvernement. Sa question a des allures de réquisitoire : "Le compte n'y est pas et la pauvreté n'est pas prête de disparaître. Emmanuel Macron devient l'artisan principal de l'apartheid social. Le président des riches confirme qu'il est aussi le président anti-pauvres", estime le député.

En guise de réponse, visiblement agacée, la ministre de la Santé Agnès Buzyn affirme que le député n'a pas lu le plan pauvreté et l'invite à venir la voir au ministère pour qu'elle lui présente. Puis elle accuse : 

Effectivement, vous n'avez aucun intérêt à ce que nous arrivions à résorber la pauvreté dans ce pays, car vous en vivez, vous vous en nourrissez. 

- Agnès Buzyn, ministre de la Santé


Regardez l'échange intégral : 


 

Acte 2 : l'indignation de Jean-Luc Mélenchon

Dans les minutes qui suivent, Jean-Luc Mélenchon, leader de La France Insoumise, prend la parole à l'Assemblée pour dire son indignation après la réponse de la ministre. Il insiste sur le fait qu'avant d'être député, Jean Hugues Ratenon a été allocataire du RSA. Jean-Luc Mélenchon a posté la vidéo de son intervention sur Twitter.


Acte 3 : Ratenon réclame des excuses

Dans un communiqué, Jean Hugues Ratenon réclame des excuses à la "riche ministre Agnès Buzyn qui dénigre les pauvres". 

C'est une insulte profonde pour celles et ceux qui luttent avec force et abnégation pour une société plus juste. C'est d'autant plus une insulte pour moi et ma famille que nous avons connu la pauvreté durant des années. Avant d’être élu, j'étais au RSA et vivais bien en dessous du seuil de pauvreté. A travers moi, ce sont tous les pauvres (RSA, AAH, retraités….)que cette riche ministre insulte. Je mène ce combat contre la pauvreté, un sujet que je connais bien contrairement à Agnès Buzyn. 

- Communiqué de Jean Hugues Ratenon
 

 

Acte 4 : les excuses de la ministre

Dans un nouveau communiqué envoyé ce mercredi, Jean Hugues Ratenon explique qu'il a finalement reçu un mot de la ministre lui présentant ses excuses :

Monsieur le député, veuillez accepter mes excuses pour ma réponse de cet après-midi qui traduisait un propos politique mais nullement une attaque personnelle. 

© DR
© DR
© DR
© DR

Le député de La Réunion précise qu'il prend acte de ces excuses qui "n'enlève rien à la violence des mots". Et il précise qu'il ira rencontrer Agnès Buzyn : 

J’accepte d’aller la rencontrer dans les prochains jours pour lui exposer que la pauvreté n’est pas un choix et que son plan n’est pas LE plan qui répond aux nombreuses souffrances des Français et particulièrement des Réunionnais.

L’occasion pour moi de lui faire mes propositions pour véritablement faire reculer la pauvreté.

- Jean Hugues Ratenon, député de La Réunion

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play