publicité

Jeux Olympiques

rss

Jeux Olympiques : victime d'une hernie discale, le Tahitien Billy Besson rapatrié d'urgence à Paris

Courbé en deux, presque incapable de marcher, le Tahitien Billy Besson a pourtant terminé ses jeux olympiques de Rio, en voile. Souffrant d’une hernie discale, il a été rapatrié d’urgence en France hier soir et doit être hospitalisé à la Salpêtrière dès ce mercredi.

Billy Besson et Marie Riou © AFP
© AFP Billy Besson et Marie Riou
  • Laura Philippon (avec AFP)
  • Publié le , mis à jour le
Billy Besson, devait être rapatrié "d'urgence" mardi soir, a annoncé son entraîneur. Malgré une hernie discale, le Tahitien a terminé mardi 6e des épreuves de voile Nacra 17 aux JO de Rio, avec Marie Riou.
 
Quadruple champion du monde et favori avant les Jeux, Billy Besson "souffre d'une hernie discale qui est sortie de la paroi musculaire et qui est contre le nerf sciatique. On a réussi à contenir l'inflammation, mais elle est toujours présente", a ajouté son entraîneur.
 

Un rendez-vous à la Salpêtrière

"Il va être rapatrié d'urgence ce soir (mardi) et a un rendez-vous à la Salpêtrière dès demain (ce mercredi) à l'arrivée de l'avion", a ajouté Citeau.
 
 

Une naissance prochaine

"Je pars au plus vite de Rio, a ajouté Billy Besson. Je vais sur Paris, directement à l'hôpital". "Il faut que je revienne, que je m'occupe de mon dos et que je prenne un gros break. Il faut que je revienne plus fort au niveau du dos sinon madame va se retrouver seul avec deux bébés", a ajouté le Tahitien, dont l'épouse doit donner naissance à un bébé "dans les prochains jours".
 

Une sortie de piste à Quiberon

Billy Besson a voulu rendre hommage à sa partenaire de navigation, la Bretonne Marie Riou. "C'était d'autant plus dur pour elle de naviguer avec quelqu'un qui n'était pas du tout à sa hauteur. Il a fallu qu elle s'adapte".
 
A Quiberon, le catamaran de Billy Besson et Riou avait enfourné lors d'un entraînement, piquant la tête la première dans l'eau. "C'est un accident, ça s'appelle une sortie de piste, ça peut arriver à tout le monde", a ajouté Citeau devant la presse.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play