JO 2021 : en volley, première victoire des Bleus qui rebondissent contre la Tunisie (3-0)

jeux olympiques
Première victoire des Bleus qui rebondissent contre la Tunisie (3-0) aux JO 2021
Première victoire des Bleus qui rebondissent contre la Tunisie (3-0) aux JO 2021 ©VLADIMIR PESNYA / SPUTNIK / SPUTNIK VIA AFP
Les volleyeurs français qui comptent dans leurs rangs un Réunionnais Stephen et un Guadeloupéen Daryl Bultor ont signé ce lundi leur premier succès aux Jeux de Tokyo face à la Tunisie, deux jours après leur déroute en trois manches sèches contre les Etats-Unis.

Les Tunisiens battus en trois sets maîtrisée en trois sets (25-21, 25-11, 25-22), les Bleus doivent maintenant s'imposer face aux Argentins mercredi, autres adversaires les plus abordables du groupe. Et même en cas de succès, le fantôme de Rio ne sera pas tout à fait chassé. Aux JO-2016, abordés des ambitions plein la tête mais quittés dès le premier tour, deux victoires ne leur avaient pas suffi.

Pour voir les quarts, les hommes de Laurent Tillie doivent se classer parmi les quatre premiers de leur groupe de six, où les attendent dans l'ordre l'Argentine, la Russie (sous drapeau neutre) et le Brésil. Les Bleus comptent dans leurs rangs deux joueurs originaire des Outre-mer le Réunionnais Stephen Boyer et le Guadeloupéen Daryl Bultor.

Après une entame timide qui a permis à Tunisie de mener 14-13 dans le premier set, la "Team Yavbou" a accéléré le rythme en fin de manche. Earvin Ngapeth l'a conclue d'une feinte qui a trompé la défense tunisienne. Rassurée, la génération la plus talentueuse du volley a démoli son adversaire dans le set suivant (21-11) lui infligeant notamment un 7-0. Même les Brésiliens, favoris du tournoi olympique avec les Polonais, n'avaient pas laissé aussi peu de points aux Tunisiens lors de leur victoire expéditive samedi (25-22, 25-20, 25-15).


Plus réactifs et déterminés en contre (8 gagnants contre 2 samedi), meilleurs au service, les Bleus ont un affiché un visage conquérant. Au prix aussi de changements, le capitaine Benjamin Toniutti, vainqueur du championnat d'Europe (2015) et de deux Ligues mondiales (2015 et 2017), déjà sorti précocement contre les Etats-Unis n'est pas entré en jeu lundi.