JO 2021 : fin du rêve olympique pour Wilhem Belocian, éliminé dès les séries au 110 m haies

jeux olympiques
wilhem belocian
Wilhem Belocian lors des séries du 110 m haies à Tokyo, le 3 août 2021. ©Giuseppe CACACE / AFP
Désillusion pour Wilhem Belocian. Hurdleur français le plus doué de tous les temps, le Guadeloupéen a tout gagné dans les catégories jeunes. Après quelques pépins chez les séniors, il est venu à Tokyo avec de grands espoirs sur 110 m haies. Mais il a été éliminé dès les séries.

Le cauchemar olympique continue pour Wilhem Belocian. Cinq ans après son faux départ à Rio, il n'a pas passé les séries du 110 m haies ce mardi 3 août. Le hurdleur a tapé une haie dès le début de sa course qu'il n'a pas pu terminer, sortant de la piste en larmes et visiblement souffrant. La Fédération Française d'Athlétisme (FFA) a confirmé sur Twitter que le Guadeloupéen souffrait d'une bursite à la patte d'oie, une inflammation dans le genou. 


Après une belle saison en salle et un titre de champion d’Europe sur 60 m haies, Wilhem Belocian avait pourtant bien l’intention de se faire une place sur le podium du 110 m haies lors des Jeux Olympiques de Tokyo. Fin juin, le hurdleur guadeloupéen avait été sacré champion de France du 110 m haies avec 13’’15, record personnel, signant la 4ème performance mondiale de l’été.

La relève des haies

Wilhem Belocian est arrivé dans le monde de l’athlétisme comme un boulet de canon. En 2011, alors âgé de 16 ans, il remporte la médaille de bronze des championnats du monde cadets en 110 m haies.

L’année suivante, alors qu’il n’est encore que cadet, il se rend aux championnats du monde juniors, où il remporte la médaille de bronze de 110 m haies (haies de 99 cm) et bat au passage le record de France juniors en 13 secondes 29. En 2013, le natif des Abymes marque une nouvelle fois les esprits en devenant champion d’Europe juniors et battant le record d’Europe en 13 secondes 18.

Puis en 2014, il s'impose comme la nouvelle étoile montante des haies en devenant champion du monde juniors avec un nouveau record du monde de sa catégorie (12''99). Une performance qui le place aux côtés d’athlètes comme Ladji Doucouré (champion du monde 2005) et Dimitri Bascou (médaillé de bronze olympique à Rio en 2016). 

Passage chez les séniors et Jeux olympiques

En 2015, Wilhem Belocian passe chez les séniors. Durant deux années, il montre qu’il est prêt à titiller les meilleurs de la discipline en France, en Europe et dans le monde. Sacré vice-champion de France du 60 m haies en salle et du 110 m haies en extérieur, il est aussi médaillé de bronze des championnats d’Europe en salle et en extérieur.

Des performances qui lui permettent de participer à ses premiers Jeux Olympiques à Rio en 2016. Mais le Guadeloupéen est disqualifié après un faux-départ lors de sa série de qualification. Un énorme coup dur pour Belocian qui n’a pas pu défendre ses chances. Les saisons 2017 et 2018 ont été très compliquées pour le hurdleur.

Wilhem Belocian s’est blessé au pied et aux ischio-jambiers. En 2017, après presque une année sans compétition, il se fait opérer. De nouveau sur pied, le Guadeloupéen reprend timidement les compétitions, mais décide en juillet 2018 de mettre de nouveau un terme à sa saison, victime de douleurs aux ischio-jambiers.

A la conquête de la médaille olympique

Avec le report des Jeux de Tokyo 2020, Wilhem Belocian, a pris le temps d’effacer ses pépins physiques, de travailler avec un préparateur mental et de faire beaucoup de renforcement musculaire lors des confinements. Et dès ce début d’année 2021, il a fait parler sa vitesse et montré au monde qu’il était bien de retour au meilleur niveau.

Aujourd’hui, à 26 ans et après une première participation aux Jeux Olympiques en 2016, Wilhem Belocian est pleinement entré dans la cour des grands, il s'est présenté au pays du Soleil Levant avec de grands espoirs : être au moins finaliste du 110 m haies. Des espoirs qu'il pourra sûrement reporter sur Paris 2024, avec l'objectif de participer à ses troisièmes Jeux Olympiques.