JO 2021 : les volleyeurs français en or, Stephen Boyer et Daryl Bultor champions olympiques

jeux olympiques
volleyball médaille d'or
Le Réunionnais Stephen Boyer fête sa médaille d'or avec l'équipe de France de volleyball à Tokyo ! ©Yuri Cortez / AFP
L'équipe de France de volley a gagné face à la Russie trois sets à deux en finale du tournoi olympique. Après un premier set sensationnel, les Bleus ont confirmé avant de se faire un peu peur. Ils repartent de Tokyo avec la médaille d'or, pour la toute première fois de l'histoire du volley français.

Ils ont contribué à écrire une page incroyable de l'Histoire du volley français. Le Réunionnais Stephen Boyer et le Guadeloupéen Daryl Bultor sont tous les deux membres de la première équipe de France de volley à remporter les jeux olympiques. Jamais les Bleus n'avaient dépassé les phases de poules jusqu'ici. Si "Dada" - entendez Daryl Bultor - n'a pas joué dans ce tournoi, il a vibré et encouragé ses coéquipiers debout sur le bord du terrain, à commencer par Stephen Boyer. 

Une défense héroïque

Ce samedi soir, ils ont défendu bec et ongles leur partie de terrain. Les volleyeurs français se sont jetés sur tous les ballons pour tenter de sauver chaque point, comme quand Earvin Ngapeth est allé jusque dans les tribunes de l'Ariake Arena de Tokyo. Une action au terme de laquelle les Bleus ont marqué un point, symbolique. Et après avoir tout donné, ils se sont imposés (25-23, 25-17, 21-25, 21-25, 15-12) offrant au volley français la première médaille olympique de son histoire. 

Menés 18-22 dans le premier set, les Français ont complètement renversé la situation en inscrivant sept des huit derniers points. Alors qu'on les croyait dépassés, ils remportent la manche 25-23 et confirment dans le deuxième set, grâce à une défense héroïque. L'équipe de France prend le meilleur sur son adversaire du soir, remportant la manche 25-17. 

Mais les Russes ne baissent pas les bras. Ils haussent leur niveau de jeu progressivement et reviennent dans le match. Il sremportent le troisième set 21-25, puis le quatrième sur le même score. Deux manches partout, tout est à refaire pour les Français. 

Un tie-break mal entamé

Les Français qui font une très mauvaise entrée dans le cinquième et dernier set. Menés 0-3, ils reviennent petit à petit (3-4), avant de céder deux points consécutifs (3-6). Mais les tricolores recollent une deuxième fois au score (6-6). Chaque action est disputée comme une balle de match. Grâce à un challenge vidéo, les Bleus remportent le point suivant. C'est le tournant de ce cinquième et dernier set. 

Les Français reprennent la tête et ne se laisseront plus rattaper! Un ace plus tard, ils ont deux points d'avance et s'offrent deux balles de match. Une seule suffira, malgré le video challenge demandé par les Russes. Les arbitres confirment le point français, les Bleus sont champions olympiques. 

Les premiers Jeux de Stephen et Daryl

Dans cet équipe championne olympique, deux Ultramarins de 25 ans. Stephen Boyer a découvert le volley à 13 ans, à Saint-Denis de La Réunion. Absent lors du Tounoi Qualificatif Olympique à Berlin, il a retrouvé les Bleus pour les Jeux Olympiques de Tokyo. 

Daryl Bultor, lui, est originaire de Guadeloupe où il a commencé en Pôle avant d’être intégré au Centre National. Le natif de Basse-Terre fait partie de la nouvelle vague post Rio 2016. En le sélectionnant, l'entraineur Laurent Tillie lui permet de participer à ses premiers Jeux Olympiques à 25 ans, comme Stephen Boyer. 

Bultor et Boyer
Le Guadeloupéen Daryl Bultor (à gauche) et le Réunionnais Stephen Boyer (à droite) après la qualification de l'équipe de France masculine de volley en finale des JO des Tokyo. ©Alex Léveillé