Kassav, humour et hip-hop : les sorties de la semaine (11/12/20)

sorties de la semaine
Sorties de la semaine (11/12/20)

Le coffret souvenir des 40 ans de Kassav, la comédie musicale The Black Legends dans les starting-blocks, l'humoriste Frédérick Sigrist en scène, et du hip-hop 2.0 à la Villette : voici l'actualité de la semaine (11/12/20)

Coffret

Kassav’ 40ème anniversaire (coffret 2CD+2DVD). Le 11 mai 2019, Kassav’ a fêté ses 40 ans d’existence à Paris La Défense Arena de Nanterre, avec près de 40.000 spectateurs conviés à la fête. Si vous aviez piscine ce soir-là, sachez que vous pouvez vous rattraper avec ce coffret de 2 CD et de 2 DVD qui retrace l’un des moments forts de la scène musicale antillaise : les 40 ans de la formation musicale à la plus grande longévité, non seulement antillaise, mais aussi hexagonale. Le seul groupe à avoir rempli le Zénith de Paris (plus de 60 fois !), le Stade de France, et pour finir l’U Arena, la dernière grande salle à la mode à l’ouest de Paris. Kassav’ devait embrayer sur une tournée mondiale, avec notamment un passage à New York. La covid en a décidé autrement. Avec ce coffret, voici de quoi revivre un concert exceptionnel.


Spectacles

The Black Legends show (Folies Bergère, du 26/12/20 au 07/02/21). Maintes fois repoussé en raison des mesures gouvernementales, The Black Legends Show devrait enfin pouvoir se tenir aux Folies Bergère à partir du 26 décembre prochain. A moins que de nouvelles annonces ne viennent chambouler ce calendrier. Cet hommage à la musique noire avait déjà été programmé en 2015. Le spectacle, avec sa trentaine d’artistes (dont beaucoup d’Ultramarins), durait plus de 2h30. Cette année, il nous revient dans une formule plus ramassée, sans rien sacrifier à l’objectif de départ : revisiter la musique noire des années 40 à aujourd’hui. Autrement dit aller du gospel au hip-hop, en passant par la soul, le funk, le disco et le R&B ; aller de Cab Calloway à Beyoncé en passant par Tina Turner et Ray Charles, etc…La chanteuse Anandha Seethanen (déja présente en 2015) se réjouit de la reprise du spectacle. « La période est très anxiogène. Notre métier est fait d’incertitudes. Mais là, avec les théâtres fermés, on ne peut même plus passer d’auditions par exemple. Tout est reporté, mais il y aura forcément des spectacles annulés… Pour The Black Legends Show, les répétitions avaient été maintenues. Du coup, l’ambiance était encore plus énergique. On se disait qu’on avait de la chance, que l’on travaillait pour tous ceux qui ne pouvaient pas le faire. On fait notre métier avec une plus grande conscience qu’il est important. » Un état d’esprit qui devrait se ressentir sur scène.


Humour

Super Héros de Frédérick Sigrist, mise en scène de Frédéric Sigrist (au Funambule-Montmartre, du 15 décembre au 19 janvier,  à 19h30 uniquement les lundis et mardis en 2020, et les mardis en 2021).  Le chroniqueur de la matinale de France Inter revient avec un nouveau spectacle où l’actualité en prend pour son grade. Demain tous masqués ? Et si il était plus facile de la décrypter en lisant Superman et Star Wars plutôt qu’en regardant le journal de 20h. L'ami Sigrist a son idée. 

Super Héros de Frédérick Sigrist


Danse

Freestyle 2.0 Version à La Villette Battle Live Streaming sur Facebook (samedi 12 et dimanche 13 décembre de 15 à 18 h). Retransmis en direct de la Grande Halle de la Villette, Freestyle va mettre en lumière la vitalité de ces différentes danses conçues dans la rue. A l’heure où le Comité International Olympique annonce l’officialisation du Breakdance aux Jeux de Paris en 2024, la manifestation de ce week-end illustrera la sophistication de la discipline issue du hip-hop. Par exemple, Paradox-Sal, le seul groupe 100% féminin, présentera un mélange des cultures locking, popping, hype, house, dancehall, etc…Autres groupes pressentis : Freestyle 4 House, Master Guest Cypher, Open Mode. Et aussi Jeu de jambes, le crew créé il y a plusieurs décennies par le Guyanais Alex Bent. Jeu de jambes donnera un show avant de participer à une battle. Alex Bent se félicite de l’inscription du breakdance aux J.O de 2024. Il craint simplement qu’on ne retienne que la dimension sportive de la danse au détriment de l’esprit de la culture hip-hop qui l’a portée.