Kombouaré, homme de défis et homme de principes…

football
antoine kombouaré
Antoine Kombouaré, entraîneur du FC Nantes. ©Fred TANNEAU / AFP
Arrivé la saison dernière au FC Nantes pour sauver le club de la relégation, Antoine Kombouaré parvient un an plus tard à remporter la Coupe de France avec le même groupe de joueurs. L’entraîneur Kanak du FC Nantes est l’idole des supporters des Canaris. Mais sa relation conflictuelle avec Waldemar Kita, le président du FC Nantes, pose la question de la prolongation de son contrat dans la Cité des Ducs.

Homme de parole, Antoine Kombouaré est aussi un homme de communication. Alors qu’il est encore engagé avec le FC Nantes jusqu’en 2023, l’originaire de Nouvelle-Calédonie n’a pas manqué de répondre aux médias sur la question de la prolongation ou pas de son contrat. Et comme d’habitude, il n’a pas pris de gants évoquant sa relation difficile avec la direction du FC Nantes. Il a répondu ne pas savoir, "c’est encore indécis. On aura le temps de parler de tout ça. La relation quotidienne avec le président n’est pas facile. Dès fois, il y a des gueulantes qu’on pousse et des fois des silences qu’on impose. Le plus important, quand on porte les couleurs du FC Nantes, c’est de vouloir les porter le plus haut possible. Et le public a compris ça", a déclaré l’entraîneur Kanak du FC Nantes, à l’issue de la victoire en Coupe de France des Canaris sur l’OGC Nice (1 but à 0).

Relations conflictuelles avec Waldemar Kita

"C’est quelqu’un de sincère, de vrai, un homme de principes. Il ne cherche pas à plaire. C’est un mec qui sait ce qu’il veut et là où il veut aller. Il ne fera jamais rien contre sa volonté et ses idées et s’il veut dire m…, il ne s’en privera pas", explique Anthony Brulez, journaliste à France 3 Pays-de-Loire et spécialiste du football. 

Reste que les déclarations d’Antoine Kombouaré ne sont pas passées inaperçues du côté de la direction du club. Waldemar Kita, le président du FC Nantes, a répliqué tout en évitant d’en rajouter.  Il dit n’avoir "rien à dire. Il est normal que tout le monde se pose des questions et qu’il ait cette réflexion. C’est même intelligent de sa part. Au quotidien, il travaille avec Franck (Kita) et Philippe Mao. Si ça se passe mal il faut qu’il s’adresse à eux. Si ça se passe bien il faut qu’il s’adresse à moi (sourires) et si c’est dramatique alors je viendrai aider. Il a encore une année de contrat à sa demande. Ne polémiquons pas. Essayons plutôt de faire une analyse en fin de saison. C’est moi qui l’ai fait venir. Chacun sa personnalité, chacun son caractère. Il y a un super boulot qui est en train de se faire, ce serait dommage de le tuer. Il a le droit de dire ce qu’il veut. C’est un garçon libre. Comme moi, j’ai le droit de vous dire que je suis content de la manière dont ça se passe …". Visiblement, ce n’est pas encore pour demain que les deux hommes forts du club iront boire un café ensemble.

Prolongation ou pas pour Kombouaré ?

"Pourquoi les relations sont-elles tendues entre Waldemar Kita et Antoine Kombouaré ? Kombouaré estime que le président s’immisce trop dans le domaine sportif. Qu’il veut décider de tout. La sortie médiatique du coach nantais est assumée. Cela en dit long sur leur relation. Pour sa prolongation, je pense qu’il pourrait tout aussi bien rester à Nantes que partir. La saison prochaine, le club sera engagé sur plusieurs tableaux, le Championnat de France de Ligue 1, mais aussi la Coupe d’Europe en Europa Ligue. Des joueurs de l’effectif, de très bons joueurs vont partir dans d’autres clubs. Est-ce qu’Antoine Kombouaré aura la main sur le sportif, le recrutement ou bien va-t-il être confronté aux mêmes difficultés ? Ce qui est certain, c’est qu’il a retrouvé une énorme côte sur le marché des transferts", explique le journaliste Anthony Brulez.

Le sauveur du FC Nantes

Quand le Kanak arrive le 11 février 2021 comme coach au FC Nantes pour remplacer Raymond Domenech, il est le quatrième entraîneur de la saison. Le club historique aux huit Championnats de France de Ligue 1 est barragiste, 18ème au classement et se bat pour rester dans l’Élite.

Le défi est énorme et quasiment personne ne croit possible un maintien du FC Nantes. "Quand il prend en main le FC Nantes, le club est totalement en déliquescence. Il y a eu tellement de changement d’entraîneurs depuis plusieurs mois et les joueurs sont complètement déboussolés. Mais il parvient à imposer de la rigueur, à ressouder le groupe et met en place un système de jeu qui convient aux joueurs. Il trouve des relais sur le terrain avec des leaders technique comme Ludovic Blas, Alban Lafont et Pedro Chirivella. Il parvient à sauver Nantes et conserve la même ossature la saison suivante et c’est de la sorte qu’il a fait progresser ce groupe qui réalise une superbe saison et vient de remporter la Coupe de France", poursuit Anthony Brulez.

Kombouaré, "nous joueurs du Pacifique, nous avons payé notre dette"

Dimanche, Nantes était en liesse et célébrait ses héros. 20 000 supporters ont fêté la victoire et un nom particulièrement scandé : celui d’Antoine Kombouaré. Antoine Kombouaré a un statut avec le Peuple nantais. C’est leur idole, surtout pour les jeunes. Cela fait 22 ans que le FC Nantais attendait un titre en Coupe de France. Une victoire qu’Antoine Kombouaré a résumé par ces quelques mots  :"J’ai fait mieux. J’ai payé ma dette. On a payé la dette de tous les mecs du Pacifique qui sont passés par le FC Nantes : Christian Karembeu, Marama Vahirua, Gope-Fenepej, Zéoula, Ronald Temarii. C’est fait tous mes petits frangins pourront dire qu’on ne doit plus rien au FC Nantes. On ne peut plus nous réclamer quoi que ce soit !"