L’Australie va construire une base sous-marine en face de la Nouvelle-Calédonie

océan pacifique
Australie
©AFP
L’Australie va augmenter ses effectifs de forces de défense d’environ 30% d’ici 2040, a annoncé jeudi le Premier ministre Scott Morrison, le décrivant comme le plus grand renforcement militaire en temps de paix. Une nouvelle base sous-marine va couvrir le vaste espace maritime entre l’Australie, la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie.

Une nouvelle base sous-marine sera construite sur la côte est de l'Australie pour soutenir les futurs nouveaux sous-marins à propulsion nucléaire du pays, offrant des possibilités de déploiement dans les océans Indien et Pacifique.

Des sous-marins pour la côte Est

À la suite d'importants travaux du ministère de la Défense, qui a examiné 19 sites potentiels, trois emplacements privilégiés sur la côte Est ont été identifiés, à savoir Brisbane, Newcastle et Port Kembla. "Une nouvelle base navale sur la côte est aura également des avantages significatifs pour la formation, le personnel et l'industrie de la défense australienne" annonce un communiqué du gouvernement australien.

Le chantier sera mis en œuvre d’ici la fin de 2023. Les emplacements ont été sélectionnés sur des critères de base sous-marine, qui comprenaient l'accès aux zones d'opération d'exercice, la proximité des infrastructures industrielles et des centres de population importants pour soutenir le personnel et le recrutement.

Quatre fois plus de militaires

Plus généralement, les forces de défense australiennes augmenteraient de 18 500 hommes à 80 000 sur une période de 18 ans, pour un coût d’environ 38 milliards de dollars australiens, a déclaré le Premier ministre dans une caserne de l’armée à Brisbane.

Morrison, qui devrait déclencher des élections générales en mai, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il s’agissait de "la plus forte augmentation de la taille de nos forces de défense en temps de paix dans l’histoire australienne".

Il a déclaré que le renforcement militaire était une réponse par son gouvernement aux "menaces auxquelles nous sommes confrontés en tant que pays, en tant que démocratie libérale dans l’Indopacifique".

Des sous-marins à propulsion nucléaire

L’Australie a annoncé en septembre qu’elle allait acquérir des sous-marins à propulsion nucléaire dans le cadre d’une nouvelle alliance de défense australo-britannique-américaine, AUKUS. Morrison a déclaré que certaines des nouvelles troupes seraient affectées à la future flotte sous-marine.

L’Australie va armer ses prochains sous-marins avec des armes conventionnelles, sans exclure des missiles de croisière, mais n’a pas encore décidé des détails du programme, y compris s’il faut opter pour une flotte basée sur des sous-marins d’attaque à propulsion nucléaire américains ou britanniques.

Forgée à une époque d’influence chinoise croissante dans la région du Pacifique, l’alliance AUKUS ferait de l’Australie la seule puissance d’armement non nucléaire dotée de sous-marins à propulsion nucléaire, capables de parcourir de longues distances sans faire surface. L'Australie avait refusé une proposition française concernant ce type de navire.