L'avenir du footballeur guadeloupéen Kingsley Coman est-il menacé au Bayern Munich?

football
Kingsley Coman
Kingsley Coman ©CHRISTOF STACHE / AFP
L'attaquant d'origine guadeloupéenne Kingsley Coman risque d'être bousculé par l'arrivée au Bayern Munich d'une jeune pousse très prometteuse, Leroy Sané, alors qu'il est en ce moment en quarantaine après avoir cotoyé une personne positive au coronavirus.
Kingley Coman va-t-il rester cette saison un pillier du Bayern Munich ? Rien n'est moins sûr. Celui qui a offert au club allemand sa victoire en Ligue des champions face au Paris Saint-Germain (1-0) a manqué la reprise de la Bundesliga, le championnat allemand, en raison d'une quarantaine obligatoire, après avoir côtoyé une personne testée positive au coronavirus. Or, son absence a permis à la nouvelle recrue star du club, Leroy Sané, de faire ses débuts, très prometteurs, avec un but et deux passes décisives contre Schalke (8-0).
 

"L'arrivée de Sané ne serait pas un problème pour moi"

Acheté 45 millions d'euros à Manchester City, Sané occupe très exactement le même poste que Coman, sur l'aile. International allemand, d'un tempérament convivial et charismatique, il n'a même pas eu besoin de temps d'adaptation pour s'intégrer au Bayern. Et comme l'entraîneur Hansi Flick n'est pas vraiment un adepte de la rotation, l'avenir est pour le moins incertain pour le Français.
Leroy Sané
Leroy Sané, nouvelle recrue du Bayern Munich qui risque de faire de l'ombre au Guadeloupéen Kingsley Coman ©Christof STACHE / AFP
 

"L'arrivée de Sané ne serait pas un problème pour moi", avait pourtant assuré Kingsley Coman avant la signature de l'Allemand: "Quand je suis arrivé au Bayern Munich, j'étais encore un jeune joueur, et j'avais devant moi les légendes Franck Ribéry et Arjen Robben, et aussi Douglas Costa. Vous voyez que ce n'est pas un problème pour moi".

Un signe, pourtant, pourrait le faire douter des intentions de ses dirigeants. Serge Gnabry et Leroy Sané viennent d'hériter cette saison des numéros de maillots7 et 10. Ceux de... Ribéry et Robben. Coman garde son numéro 29.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live