🎧L’esclavage à hauteur d’enfant avec la BD "Pacotille" d'Aurélie Bambuck

Aurélie Bambuck, co-autrice de "Pacotille, l'enfant esclave"
En ce mois des Mémoires, c’est une émission sur la transmission de l'Histoire que "L'Oreille est hardie" vous propose de réentendre : la journaliste antillaise et réalisatrice de documentaires Aurélie Bambuck signe "Pacotille", tome1 et 2 (éditions Jungle), pour faire voir et entendre l’esclavage historique aux plus jeunes. Un pari réussi qui a demandé beaucoup de travail, de recherches et de délicatesse.

Au lendemain du 10 mai qui marque au niveau national le souvenir de la traite esclavagiste et des abolitions de l'esclavage, L'Oreille est hardie vous propose de réentendre ce numéro évoquant un aspect particulièrement important de nos jours : la transmission. Il ne suffit plus d'entretenir les mémoires : il faut aussi veiller à bien transmettre à tous - y compris aux plus petits - ce pan tragique de l'Histoire de la France et des peuples. Et tous les vecteurs sont utiles à cette tâche, y compris la bande dessinée...

Écrire pour combler un manque…

La bande dessinĂ©e Pacotille, l'enfant esclave est nĂ©e de ce constat Ă©tabli par AurĂ©lie Bambuck et qu’elle formule dans L’Oreille est hardie. La journaliste aux origines martiniquaises par sa mère et guadeloupĂ©ennes par son père s’était dĂ©jĂ  muĂ©e pour cette mĂŞme raison en rĂ©alisatrice de documentaires (dont le rĂ©cent Au nom de nos ancĂŞtres, esclaves et nĂ©gociants, visible sur notre Portail et audible, façon podcast, ICI ).

Elle qui a grandi en région parisienne a eu besoin d'en savoir plus sur ses ascendants : malgré les liens entretenus avec les Antilles via ses parents, il lui fallait combler une certaine absence d’informations, pour elle-même mais aussi pour ses enfants.
Écoutez-la expliquer la naissance de Pacotille dans le podcast L'Oreille est hardie (nb :1ère diffusion : octobre 2022) :

 

Extrait de "Pacotille, l'enfant esclave"

Écrire pour les enfants

C’est une proposition qu’elle n’a pas pu ni voulu refuser : expliquer l’esclavage aux enfants à travers une bande dessinée. Une première pour Aurélie Bambuck qui n’en est pas à un défi près. Avec toutes les difficultés que le sujet comporte : dire les atrocités liées au commerce des êtres humains, raconter l’Histoire simplement sans se perdre dans les méandres des événements, raconter une histoire tout en étant fidèle à l’Histoire, documenter le tout pour donner des clés et des références compréhensibles pour les plus jeunes.

Extrait de "Pacotille, l'enfant esclave"

Une fiction mais un contexte exact

Pacotille est nĂ©e ainsi. L’histoire de cette enfant-esclave est une fiction, fabriquĂ©e de toutes pièces par AurĂ©lie Bambuck et le scĂ©nariste chevronnĂ© Corbeyran. Mais avec un vrai souci de l’exactitude du contexte historique qui entraĂ®nera parfois des modifications dans les reprĂ©sentations et quelques corrections pour le dessinateur Olivier Berlion. 

Extrait de "Pacotille, l'enfant esclave"

Des rĂ©fĂ©rences 

Le tout donne un rĂ©sultat tout Ă  fait efficace, dans tous les bons sens du terme : Pacotille est une BD agrĂ©able Ă  lire avec un travail très soignĂ© sur les textes, les dessins et les couleurs produites par Christian Favrelle. Les pĂ©ripĂ©ties de l’enfant-esclave s’intègrent parfaitement au rĂ©cit historique et les lecteurs visĂ©s (les enfants Ă  partir de 9 ans) devraient prendre plaisir Ă  se partager entre l’Histoire et une histoire, riche en personnages (y compris ceux dont on ne parle pas toujours dans la pĂ©riode esclavagiste : les Blancs engagĂ©s, les Indiens CaraĂŻbes, les corsaires etc…).
Avec la possibilitĂ© pour les lecteurs de se rĂ©fĂ©rer aux documents - bien rĂ©els - reproduits en fin d’ouvrage pour recontextualiser l’épisode qu’ils viennent de suivre. 

Extrait de "Pacotille, l'enfant esclave"

Écoutez L’Oreille est hardie…

AurĂ©lie Bambuck y raconte tout ce qui a prĂ©sidĂ© Ă  la crĂ©ation de la bande dessinĂ©e Pacotille, l’enfant esclave. Un premier Ă©pisode suivi d’un deuxième ("Pacotille, l'Ă®le de la libertĂ©" paru en mai 2023), avec l’espoir de la nouvelle autrice de partir pour une sĂ©rie d’albums qui mènerait toute cette Ă©quipĂ©e, personnages et crĂ©ateurs ensemble, jusqu’à nos jours avec l’histoire, pourquoi pas, des descendants de Pacotille.
AurĂ©lie Bambuck qui rĂŞve certainement que cette Pacotille pèse assez pour devenir un outil, une rĂ©fĂ©rence auprès des plus jeunes, tant l’esclavage et la notion d’asservissement de l’homme par l’homme recouvrent des rĂ©alitĂ©s parfois bien difficiles Ă  saisir pour eux.

AurĂ©lie Bambuck dans L'Oreille et hardie, c'est par ICI : 

Ou par lĂ  : 

"Pacotille, l'enfant esclave. (Tome 1) De l'autre côté de l'océan" et "Pacotille, (Tome 2) L'île de la liberté" par Aurélie Bambuck, Corbeyran, Olivier Berlion et Christian Favrelle sont parus aux éditions Jungle.