L’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 15 novembre aux Antilles, en Guyane et en Polynésie

politique
Gabriel Attal
©CP
Ce mercredi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé que l’état d’urgence sanitaire serait prolongé jusqu’au 15 novembre prochain dans plusieurs territoires ultramarins. Sont concernées les Antilles, la Guyane et la Polynésie.

Ce mercredi, des décisions ont été prises au conseil de défense Covid et au conseil des ministres, qui se sont "longuement" penchés sur "la situation dramatique dans plusieurs territoires ultramarins”. Et plus précisément “dans les Antilles et en Polynésie française, où la sous-vaccination fait des ravages", a précisé le porte-parole du gouvernement. Gabriel Attal a ajouté que l'état d'urgence sanitaire serait prolongé "jusqu'au 15 novembre aux Antilles, en Guyane et en Polynésie française", avec un projet de loi présenté "la semaine prochaine". 

La “solidarité nationale” reste de mise 

Même si le taux d'incidence commence à "refluer légèrement" grâce "au confinement", la situation "reste néanmoins très grave", notamment en Polynésie où "le taux d'incidence est colossal" à 2.800 pour 100.000 habitants et où les écoles ont été fermées pour 15 jours. "Nous sommes également très vigilants quant à la situation en Guyane, où le taux d'incidence qui dépasse 400 a augmenté de 40% en une semaine", selon lui. 

rentrée covid

Gabriel Attal a insisté sur "la solidarité nationale" avec l'envoi de "centaines de soignants en renfort sur place pour organiser des évacuations et garantir l'approvisionnement en oxygène". 

Report de la rentrée scolaire dans plusieurs territoires

La rentrée scolaire sera repoussée du 2 au 13 septembre en Guadeloupe, en Martinique, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, ainsi que dans la partie de la Guyane en zone rouge en raison de la situation sanitaire "grave" à cause du Covid-19, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement.