A la veille des obsèques de Marcel Dorigny, l'émotion reste vive une semaine après son décès

histoire
Marcel Dorigny
©DR
L’historien Marcel Dorigny, spécialiste de l’histoire de l’esclavage colonial est décédé à l’âge de 73 ans, le 22 septembre dernier. Sa disparition a provoqué une onde de choc dans le milieu intellectuel, politique et chez ses pairs.

"Marcel Dorigny est de ceux qui depuis plus de trente ans ont aidé à faire connaître l’histoire de l’esclavage dans l’espace français", a écrit l’ancien premier ministre Jean-Marc Ayrault dans un communiqué.

Si le spécialiste de la traite négrière transatlantique a ému un certain nombre de personnalités politiques, son décès a également fait réagir l’écrivaine et journaliste Rokhaya Diallo.

L’historien a su transmettre des repères historiques de la colonisation. Ses travaux font aujourd'hui autorité dans le monde intellectuel. La politologue Françoise Vergès a tenu a rappeler que Marcel Dorigny a été membre du 1er Comité pour l’histoire de l’esclavage.

Il a quelques années, l'historien Marcel Dorigny expliquait à l'un de nos confrères d'Outre-mer la 1ère comment Haïti avait imposé la première abolition en 1794 et son indépendance en 1804. 

Pour aller plus loin sur Marcel Dorigny regardez cette interview diffusée par la Fondation pour la mémoire de l'esclavage :