La chère dame de compagnie Martiniquaise extorque 61 000 euros à un viel homme

justice
Tribunal de Rodez
Tribunal de Rodez (Aveyron) ©ERIC CABANIS / AFP
Une femme de 65 ans, originaire de la Martinique é été condamnée mercredi à trois mois de prison avec sursis et à 61 000 euros de dommages et intérêts. Elle a été reconnue coupable par le tribunal de Rodez dans l'Aveyron d'avoir extorqué un viel homme de 91 ans 


Quelques années après le décès de sa femme, le viel homme aveyronnais contacte une agence qui lui présente une dame de compagnie pour l'aider dans ses tâches au quotidien. Très vite, les dons en liquide et en chèques se multiplient: 20 000 euros, 12500 euros, raconte le journal Centre Presse. La victime lui offre même une voiture sans permis d'une valeur de 8000 euros. Cette Martiniquaise se justifie devant le tribunal en indiquant "c'est lui qui remplissait les chèques, je ne sais ni lire, ni écrire. Interrogée par la juge, la victime afirme "ne pas se souvenir avoir rempli, ni signé les chèques." Alors que le couple coule des jours heureux, précise le journal aveyronnais, une connaissance de la Martiniquaise s'immisce dans leur relation et deviendra plus tard la nouvelle compagne du vieux monsieur.

Les semaines passent et le viel homme continue de signer des chèques. Au total, le frère du nonagénaire évalue à près de 100 000 euros le montant distribuées aux deux dames par le viel homme dont une expertise a démontré son incapacité de jugement et sa faiblesse manifeste. Le tribunal a estimé que la première dame de compagnie ne pouvait ignorer l'état de vulnérabilité de la victime. Elle a été condamnée à trois mois de prison avec sursis et à 61 000 euros de dommages et intérêts. La deuxième dame de compagnie a été relaxée. Elle est repartie avec le viel homme. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live