La dernière promotion de l’ENA portera le nom d’Aimé Césaire

enseignement supérieur et recherche
Cédaire1
L'écrivain martiniquais Aimé Césaire (26 juin 1913 - 17 avril 2008) ©DR

Selon une information du JDD, après deux jours et neuf heures de débats, les 119 élèves français et internationaux de la promotion 2020-2021 de l'Ecole Nationale d'Administration (ENA) ont choisi le patronyme d'Aimé Césaire. L’ENA sera remplacée en janvier par l'Institut national de service public.

L’hebdomadaire précise que « les quatre autres noms ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages étaient : Joséphine Baker, Franz Kafka, Joseph Kessel et Marianne ». En choisissant l'écrivain martiniquais (1913 - 2008), les élèves souhaitent « se placer sous le haut patronage de ce combattant infatigable de l'égalité, défenseur des invisibles et des sans-voix », ajoute le journal, le décrivant comme « un fervent anticolonialiste ». « Les élèves de l'école, animés par les valeurs que symbolise Aimé Césaire, "tiennent à réaffirmer la force de leur engagement en tant que serviteurs de l'Etat" », écrit également le JDD.

Une ordonnance portant sur la réforme qui vise à refonder la haute fonction publique et prévoit notamment la suppression de l'ENA et son remplacement par un Institut national de service public (INSP), doit être présentée en conseil des ministres le 2 juin. Le gouvernement est habilité à réformer par ordonnance par la loi de transformation de la fonction publique de 2019.

>>> Pour tout savoir sur la vie et l'oeuvre d'Aimé Césaire, c'est par ici !