La fin des sacs plastiques à usage unique, une bonne nouvelle pour les océans

environnement
L'Expédition 7e continent et son fondateur Patrick Deixonne en lutte contre les déchets plastiques
L'Expédition 7e continent et son fondateur Patrick Deixonne en lutte contre les déchets plastiques ©DR
A l’occasion de la Journée de l'océan, l'Expédition 7e continent de Patrick Deixonne organisait une conférence sur la pollution en mer. Bonne nouvelle dans cet horizon de plastique : l’interdiction le 1er juillet de la vente de sacs plastiques en caisse à usage unique dans les commerces.
Après plusieurs reports, ça y est, la fin de la vente des sacs plastiques à usage unique semble bien engagée. Le décret confirmant cette interdiction est paru en avril dernier au journal officiel. Dans les grandes surfaces, mais aussi les pharmacies ou sur les marchés, les stations-services, les sacs en plastique fin délivrés en caisse seront bien interdits au 1er juillet.

Des poches dans l'Océan

Sont concernés par l’interdiction, les sacs d’épaisseur inférieure à 50 micromètres. Ces poches qui trop souvent vont dans les cours d’eau et finissent dans l’Océan. Selon, les Nations Unies, près de 40% des océans sont considérés comme lourdement affectés par les activités humaines, dont la pollution.
Image du site de l'Institut des 5 gyres, basé en californie
Image du site de l'Institut des 5 gyres, basé en californie ©DR

Certes cette mesure ne va pas résoudre tous les problèmes qui frappent l’Océan, mais c’est déjà un premier pas. Au Palais de la découverte à Paris, Patrick Deixonne de l’Expédition 7e continent est venu de Martinique pour sensibiliser  le public à la pollution des déchets plastiques en mer. A ses côtés, la sénatrice Karine Claireaux, présidente du conseil national de la mer et des littoraux, salue l’interdiction des sacs plastiques à usage unique. Regardez ce reportage de France Ô :

©la1ere
 

Plastiques : interdictions à venir

À partir du 1er janvier 2017, l’interdiction sera étendue :
-aux sacs en matières plastiques à usage unique (de moins de 50 µm d'épaisseur) non compostables, destinés à l’emballage de marchandises au point de vente autres que les sacs de caisse, notamment les sacs distribués en rayon,
-aux emballages plastique non biodégradables et non compostables, pour l’envoi de la presse et de la publicité (mise sous blister).

En 2020, ce sera au tour de la vaisselle jetable en plastique (gobelets, verres et assiettes jetables) d’être interdite, sauf si elle est compostable en compostage domestique et constituée de matières biosourcées.