La Guadeloupéenne Sarah-Léonie Cysique médaille de bronze au championnat d'Europe de judo

judo
Sarah-Léonie Cysique
Sarah-Léonie Cysique, médaille de bronze au championnat d'Europe de judo à Prague, le 18 novembre 2020. ©PHILIPPE MILLEREAU / KMSP
La judokate guadeloupéenne Sarah-Léonie Cysique vient de remporter la médaille de bronze en moins de 57 kilos au championnat d'Europe de judo, jeudi 18 novembre à Prague. C'est sa première médaille en sénior dans ce type de championnat.
"La concrétisation de cette année qui était quand même assez difficile", voilà ce que représente la médaille de bronze pour Sarah-Léonie Cysique. La judokate guadeloupéenne l'a remportée jeudi 18 novembre au championnat d'Europe de judo. Si bien sûr, elle convoitait plutôt l'or, la jeune femme de 22 ans est "très contente". "Au moins je me dis que je finis en beauté avec une belle médaille", a-t-elle confié à Outre-mer la 1ère. "Ça ne va que m'élancer pour d'autres médailles et d'autres résultats."

Sarah-Léonie Cysique a raconté son ressenti à Alain Rosalie :

Sarah-Léonie Cysique sur sa médaille

 

Contexte particulier

Cette médaille, elle l'a remportée en battant la Bulgare Ivelina Ilieva sur ippon. Seule française de la catégorie, Sarah-Léonie Cysique avait auparavant dominé la Russe Anastasiia Konkina sur ippon après 1’08’’ pour son entrée en lice, avant de s’incliner contre la Serbe Marica Perisic, championne d’Europe juniors, sur waza-ari.

La native de Sarcelles remporte là sa première médaille en sénior dans ce type de championnat. Une victoire dans un contexte particulier, dû à la crise sanitaire de COVID-19. "Quand j'ai vu qu'il n'y avait personne dans les gradins, ça m'a fait bizarre", a-t-elle expliqué. "Mais une fois qu'on est sur le tapis, on fait abstraction de tout."
 

Pas de public, pas d'ambiance


Trois ans après sa première médaille internationale, Sarah-Léonie Cysique poursuit sa progression, marquée par la médaille d'argent aux mondiaux des moins de 21 ans à Nassau, face à la Japonaise Haruka Funakubo. 

Parallèlement à sa carrière d'athlète, Sarah-Léonie Cysique a rejoint le Dispositif Athlètes de la SNCF où, grâce à un aménagement du temps de travail, elle travaille comme agent de sûreté. De quoi prévoir l'après-carrière sportive mais aussi, bénéficier d'un fort soutien sur les réseaux sociaux.
  
Les Outre-mer en continu
Accéder au live