Le Festival de théâtre d’Avignon se remet en scène, les Outre-mer aussi

théâtre
Bernarda Alba de Yana
Bernarda Alba de Yana, d'après Federico Garcia Lorca m.e.s. Odile Pedro Leal ©DR
Après l’annulation de l’édition 2020 pour cause de pandémie mondiale, le Festival International de théâtre d’Avignon accueille de nouveau le public tout ce mois de juillet 2021. Retour également des artistes ultramarins dans le cadre du Théâtre d’Outre-mer en Avignon, entre autres.

Il en aura fallu de la patience et de la ténacité aux différents artistes et à leurs compagnies pour retrouver le chemin de la scène et peut-être encore plus pour retrouver la route qui mène à Avignon et à son Festival, événement annuel incontournable du spectacle vivant. Sauf que l’an dernier, il a fallu contourner ce rendez-vous, annulé pour les raisons que vous savez.
Les comédiens et leur spectacles ont dû garder rideau baissé, un coup dur pour toute une profession qui ne vit que par et pour la représentation au public. Public prié, suivant les périodes, soit de rester à la maison, soit de ne pas fréquenter les salles de spectacles. Coup dur en particulier pour les compagnies des Outre-mer qui, pour la plupart d’entre elles, attendent Avignon pour montrer à une plus large audience ce qu’elle savent faire et profitent de ce rendez-vous national et international pour caler des tournées au-delà de leurs frontières naturelles. 

Poème confiné d'Outre-mer de Lolita Monga
Poème confiné d'Outre-mer de Lolita Monga ©Olivier Padre

Les compagnies qui auront la chance de faire le déplacement tenteront donc de tirer leur épingle du jeu. Sachant que, du côté du TOMA, Théâtre d’Outre-mer en Avignon qui leur dédie sa scène, cette année tous les bassins ultramarins ne seront pas représentés : la programmation concoctée par les équipes du TOMA, Marie-Pierre Bousquet et Greg Germain en tête, fera la part belle à la Guyane avec trois productions directement ou indirectement liées à ce territoire : Bernada Alba de Yana, d’après Federico Garcia Lorca, adapté et mis en scène par Odile Pedro Leal ; Comme l’oiseau de Bérékia Yergeau ; Marielle en vrai, de Marielle Salmier, mise en scène de Ricky Tribord. La Réunion parviendra jusqu’à La Chapelle du Verbe Incarné grâce au Poème confiné d’Outre-mer de Lolita Monga ; des spectacles estampillés Antilles seront également là avec deux adaptations : Hymne d’après Lydie Salvaire conçu par Isabelle Fruleux (Martinique/Bordeaux) et Moi, Tituba, sorcière… Noire de Salem, d’après Maryse Condé, mise en scène par Daniele Gabou et une performance intitulée malicieusement Une patte retombe toujours sur ces chattes, textes et mise en scène de Rebecca Chaillon.
Enfin, le TOMA donnera une lecture musicale Manifestes, chao(s)péra orchestrée par Greg Germain et Sylvie Glissant. Lectures de textes variés allant, entre autres, d’Édouard Glissant ou Patrick Chamoiseau à Gaël Faye ou Mackenzy Orcel. Pas de pièces en provenance du Pacifique cette année, une contrainte certainement liée à une anticipation et une organisation rendue difficile voire impossible tant les conditions sanitaires sur place (en Nouvelle-Calédonie, notamment), les conditions de déplacements entretenaient le flou. Ajouté à tout cela, le sort de cette édition 2021 resté très longtemps, trop longtemps, incertain.

Moi, Tituba...
Moi, Tituba sorcière... noire de Salem d'après Maryse Condé, m.e.s. Danielle Gabou ©DR
Hymne de Isabelle Fruleux
Hymne de Isabelle Fruleux

À voir cependant hors TOMA, une comédie populaire venue de Nouvelle-Calédonie Massacre à la princesse réussit à se frayer un chemin du Pacifique jusqu’au cœur du festival OFF. A noter également, la présence de l’auteur et metteur en scène guadeloupéen Alain Foix avec Atikté et côté IN, il y aura du Frantz Fanon dans Liberté, j’aurai habité ton rêve jusqu’au dernier soir, spectacle d’après des textes de l’écrivain martiniquais et du poète René Char. Enfin, la metteuse en scène et par ailleurs directrice du lieu culturel parisien Les Plateaux Sauvages, Lætitia Guédon aura les honneurs de la sélection IN avec son tout dernier projet Penthésilé.e.s/Amazonomachie écrit par Marie Dilasser.

l'écrivain et metteur en scène Alain Foix
L'écrivain et metteur en scène guadeloupéen Alain Foix ©DR
La metteuse en scène Laetitia Guédon (2)
La metteuse en scène Laetitia Guédon ©DR

De tout ce foisonnement théâtral, le Portail des outre-mer vous rendra compte pendant toute la durée de ce Festival d’Avignon en images, en articles ou en podcasts et avec le spectacle Comme l’oiseau diffusé en direct du TOMA sur le Portail le 27 juillet. Restez en scène avec nous !

  • Théâtre d'Outre-mer en Avignon (TOMA) du 9 au 28 juillet.  https://www.verbeincarne.fr/
  • Festival International de théâtre d'Avignon, IN et OFF du 7 au 31 juillet.