Le Guadeloupéen Jim Bilba fier de voir les basketteurs français en finale des JO

jeux olympiques la guadeloupe
L'ex-basketteur guadeloupéen Jim Bilba.
Portrait de l'ex-basketteur guadeloupéen Jim Bilba chez lui à Cholet. ©JB.
Les basketteurs français sont en finale des Jeux Olympiques de Tokyo. Après avoir gagné ce jeudi face à la Slovénie, ils vont affronter les Etats-Unis. Cette affiche rappelle des souvenirs au Guadeloupéen Jim Bilba, capitaine de l'équipe vice-championne olympique. C'était à Sydney, en 2000.

L'équipe de France de basket s'est qualifiée ce jeudi 5 août pour la finale de Jeux Olympiques de Tokyo. Après avoir battu la Slovénie (90-89), les Français ont donc rendez-vous samedi face aux Etats-Unis. Cette affiche rappelle des souvenirs à l'ancien joueur guadeloupéen Jim Bilba. La dernière fois que la France s'est retrouvée en finale, c'était il y a 21 ans, lors des Jeux Olympiques de Sydney, déjà face aux Etats-Unis. Le capitaine Jim Bilba avait alors ramené la médaille d'argent avec son équipe.

Une équipe avec du potentiel

Devant son écran, Jim Bilba a été traversé par toutes les émotions. "Enervé ! (rires) Enervé, excité ! Jusqu'à la fin on a croisé les doigts et après ce contre, libéré quoi, comme tout le monde, comme tout Français ! Content et fier", raconte le vice-champion olympique. Pour ce défenseur hors-pair, sans l'action décisive de Nicolas Batum, les Français auraient pu dire adieu à la finale. "Mais heureusement, c'était pour nous !", se réjouit Jim Bilba.

"J'ai ressenti beaucoup d'émotion, raconte le Guadeloupéen, désormais ambassadeur des sports à Cholet, là où tout a commencé pour lui. On a vu leur dernier match à Bercy face à l'Espagne et on a vu que cette équipe, elle avait du potentiel, mais qu'elle était en rodage. On avait été honorés à l'occasion de ce dernier match. Et en tant qu'anciens, on s'est dit qu'on avait devant nous un gros potentiel. Malgré les défaites, on voyait que cette équipe ne pouvait que progresser." 

C'est une autre mentalité. Plus ils sont au pied du mur, plus on leur dit que ce n'est pas possible, plus ils arrivent à bousculer tous les pronostic ! 

Jim Bilba, ancien joueur de basket guadeloupéen

 

Des souvenirs pleins la tête

Cette affiche, France-Etats-Unis, rappelle forcément plein de souvenirs à Jim Bilba. "Ca me rappelle quand on s'était qualifiés pour la finale, qu'on a touché du doigt un objectif qu'on pensait inatteignable; alors qu'eux, dès le départ ils ont dit, on veut une médaille. Ils n'ont pas dit quelle couleur, mais certains ont dit qu'ils veulent l'or! " 

Jim Bilba reconnait qu'une médaille, qu'elle soit en or, en argent ou en bronze, c'est une prouesse. 

Mais c'est sûr que quand on a fait tout ce chemin, qu'on arrive en finale, on ne rêve que de l'avoir la médaille d'or.

Jim Bilba, vice-champion olympique des JO de Sydney

 

Jim Bilba est optimiste. "Sait-on jamais, sait-on jamais, répète-t-il. Si c'est le jour J, si on est en état de grâce, si tout le monde est dans son meilleur jour, on peut refaire douter les Américains une deuxième fois. On ne dit jamais... un sans deux (rires) ! " Pour lui, il ne faut pas du tout sous-estimer l'équipe de France. Quand on demande à Jim Bilba un pronostic, il préfère ne pas trop s'avancer car il n'a pas vu les Etats-Unis jouer depuis le premier match de poule face à l'équipe de France pendant ces Jeux Olympiques. Mais après quelques secondes de réflexion, il se risque tout de même à en donner un.

Je dirais France, +8 ! (rires) Il faut rester optimiste. On ne sait jamais dans le sport, tellement de choses peuvent arriver.

 

Jim Bilba, ancien joueur guadeloupéen de basket, vice-champion olympique


Jim Bilba invite tout le monde ce samedi devant son écran pour soutenir les basketteurs français "pour voir cette belle finale"