Le ministre des Outre-mer félicite l'indépendantiste Louis Mapou, nouveau président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie

gouvernement de nouvelle-calédonie
Le ministre des outre mer Sébastien Lecornu
©Ludovic Marin/AFP
L'arrivée de l'indépendantiste à la tête de l'exécutif calédonien marque la fin de cinq mois sans gouvernement de plein exercice. Dans un communiqué, Sébastien Lecornu se félicite de l’accord intervenu jeudi à Nouméa, entre les membres du gouvernement élu en février.

Sébastien Lecornu a invité Louis Mapou à le rencontrer prochainement à Paris ou à échanger en visioconférence "pour évoquer les différents sujets sur lesquels l’État et le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie seront amenés à collaborer en étroite liaison". Après avoir salué "le sens des responsabilités des membres du 16e gouvernement", présidé par Thierry Santa, qui ont continué à expédier les affaires courantes, le ministre des Outre-mer en fait la liste dans un communiqué transmis jeudi matin. 

Félicitations républicaines

Outre l'aide de l'État en matière de vaccinaiton contre le Covid-19, le ministre des Outre-mer évoque la question de la continuité territoriale avec Wallis-et-Futuna et le rétablissement de la bulle sanitaire pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Le ministère à Paris rappelle dans ce communiqué que "l’État a massivement soutenu les entreprises calédoniennes via les indemnisations du fonds de solidarité pour les entreprises et les prêts garantis par l’État" mais aussi qu'il "accompagne en outre la société Aircalin, dont le gouvernement calédonien est actionnaire majoritaire, pour pérenniser son activité face à la chute du trafic aérien consécutive à la crise sanitaire."

La situation budgétaire des collectivités territoriales : le budget 2021 n’ayant pas été adopté par les institutions calédoniennes, le gouvernement a proposé au Parlement le vote d’une aide exceptionnelle de près de 10 milliards XPF, dans le projet de loi de finances rectificative actuellement en discussion. "Cette aide ne résout pas, pour autant, les difficultés structurelles des finances publiques calédoniennes, notamment en matière de santé et de protection sociale. La mission d’appui-conseil réalisée par l’État, fin 2020, formulait à ce titre plusieurs recommandations pour un retour à l’équilibre."