publicité

"Les policiers exercent leur métier dans la peur", explique l'association ultramarine GPX après l'attentat de Magnanville

Un commandant de police et son épouse ont été abattus par un terroriste dans la nuit de lundi à mardi dans les Yvelines. Dix-huit mois après Clarissa Jean-Philippe, les policiers sont à nouveau ciblés par l'Etat Islamique. Comme tous les autres, les policiers ultramarins sont inquiets. 

© MEHDI FEDOUACH / AFP
© MEHDI FEDOUACH / AFP
  • La1ere.fr
  • Publié le
Rudy Damour est secrétaire général de l'association GPX Outre-mer qui rassemble les policiers ultramarins, notamment ceux qui exercent en région parisienne. Quelques heures après l'acte terroriste qui a ciblé un commandant de police des Yvelines et son épouse, tous deux décédés, Rudy Damour confie son inquiétude et celle des fonctionnaires de police ultramarins qui exercent dans l'hexagone.
Interview.

La1ere.fr : Après ce nouvel acte terroriste, c'est l'inquiétude au sein de la police, et notamment chez les policiers ultramarins ?
© DR
Rudy Damour : En effet, nous sommes tous choqués par ce nouvel acte terroriste. Aujourd'hui, nous exerçons notre métier dans la peur. Nous savons que nous sommes des cibles potentielles pour les terroristes. Ce nouveau passage à l'acte le montre. On travaille avec cette crainte mais nous avons à coeur de remplir notre mission.  

Les familles des policiers ultramarins de métropole sont inquiètes ?
- Depuis ce matin, nos familles qui vivent dans les DOM nous appellent pour prendre de nos nouvelles, pour savoir si nous étions de service la nuit dernière. Les familles ont besoin d'être rassurées. Mais on ne peut pas mettre une surveillance derrière les 120.000 policiers de France. 



Les policiers qui exercent dans les Outre-mer sont-ils également sous la menace ? 
- Oui, il n'y a pas que l'hexagone qui est concerné. Les DOM sont touchés. Une cellule a été démantelée à La Réunion, on dit aussi que certains originaires des Outre-mer appartiennent à des cellules terroristes, comme les frères Clain. En Outre-mer la menace terroriste existe. Elle est peut-être moindre, mais elle n'est pas absente.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play