Les Rascals, le film de Jimmy Laporal-Trésor, projeté en première mondiale à Deauville

cinéma
Le comédien Jonathan Feltre et le réalisateur Jimmy Laporal-Trésor sur les planches à Deauville
Le comédien Jonathan Feltre et le réalisateur Jimmy Laporal-Trésor sur les planches à Deauville ©Albane Lussien
Le Guadeloupéen Jimmy Laporal-Trésor est venu présenter en première mondiale au Festival du cinéma américain de Deauville son film Les Rascals. L'histoire de jeunes de ban­lieue qui s'affrontent, dans les années 80, aux skinheads à Paris.

Ils sont à #Deauville2022, au bord de l'eau, et avec les vestes du film : ce sont #LesRascals !, tweete le compte "We love cinéma". L'équipe entraînée par le réalisateur Jimmy Laporal-Trésor n'a pas loupé sa première mondiale à Deauville. 

Qui est Jimmy Laporal-Trésor ?

Réalisateur, scénariste, directeur littéraire et producteur, Jimmy Laporal-Trésor est un véritable "couteau suisse". Scénariste de deux longs-métrages La Cité rose et Mon frère, il abordait déjà les questions  selon l'Académie des Césars "du regard que la société porte sur la jeunesse prétendument immigrée, de l’impact nocif de la cité sur les individus". Après Le baiser et Le Soldat noir, ce dernier nommé aux Césars, Jimmy Laporal-Trésor est repassé derrière la caméra pour son premier long métrage Les Rascals, une œuvre très personnelle tournée à l’été 2021.

De quoi parle Les Rascals

En 1984, Paris est le pas­sage obli­gé de toute la jeu­nesse. Pour les Ras­cals, des jeunes de ban­lieue, Paname est le para­dis de la fête et de la drague. Pour Fré­dé­rique, étu­diante pro­vin­ciale, la capi­tale est syno­nyme d’indépendance et de réus­site. Mais la ville voit émer­ger un nou­veau type de skin­heads, les Bone­heads : orga­ni­sés, poli­ti­sés et ultra-vio­lents. C’est le début de la guerre contre les skins. Et pour les Ras­cals et Fré­dé­rique, la fin de l’innocence.

⇒ En bonus, vous pouvez regarder le reportage d'Outre-mer la 1ère :

Quelques infos sur le festival

La 48e édition du festival de cinéma américain de Deauville se tient jusqu'au 11 septembre. Elle s'est ouverte vendredi soir avec un hommage à la star de Grease, Olivia Newton-John, décédée début août, avant la projection du film d'ouverture consacré à l'IVG, Call Jane. Au cours des neuf jours de festival, treize films américains sont en compétition. Les Rascals a été projeté dans le cadre de la sélection Fenêtre sur le cinéma français. 
 

Les avis d'internautes sur le film