publicité

Les Ultramarins, emmenés par Pascal Gentil, ont brillé aux championnats de France de taekwondo

Les championnats de France de Taekwondo se tenaient ce week-end, 16 et 17 avril, à Lyon. L’inamovible Pascal Gentil a remporté son 18e titre national et dans son sillage quatre autres taekwondoïstes originaires d’Outre-mer sont repartis médaillés. 

Pascal Gentil en 2009 © FRED DUFOUR / AFP
© FRED DUFOUR / AFP Pascal Gentil en 2009
  • Jémaël Martial
  • Publié le
"Je n’y vais pas pour faire de la figuration". Quelques jours avant le début des championnats de France de taekwondo, c’est par cette phrase que Pascal Gentil définissait sa participation. Et il a tenu promesse. A bientôt 43 ans (15 mai), le champion martiniquais a remporté un 18e titre sur la scène nationale, ce week-end à Lyon.
 

Un titre particulier

Pour participer à ces championnats de France, Pascal Gentil a pris une licence au club de ses débuts à Fontenay-Sous-Bois. Il avait à cœur de "donner une médaille à son club".

Même si la condition physique n’est plus aussi optimale, Gentil a dominé tous ses adversaires dans la catégorie des +87kg. Son combat le plus difficile a été selon lui lors premier tour : "Il est toujours compliqué d’entamer une compétition, si on perd, on est tout de suite éliminé". Même mené 3-0 à une minute du terme de la finale, il "n’a pas douté une seule seconde". "J’ai repensé à la malice que j’ai utilisé au premier tour pour gagner et je l’ai reproduite en finale", a-t-il déclaré à la1ere.fr. Expérimenté, le médaillé olympique de Sydney et d’Athènes, a tout mis en œuvre pour pouvoir savourer son ultime titre de champion de France.
 

La passe de trois pour la Guadeloupéenne Maéva Mellier

Maéva Mellier avant sa séance d'entrainement à l'INSEP. © Jémaël Martial
© Jémaël Martial Maéva Mellier avant sa séance d'entrainement à l'INSEP.

Maéva Mellier a décroché son 3e  titre de championne de France. En toute logique, la pensionnaire de l’INSEP a écrasé la catégorie des +73 kilos en l’absence des deux stars, la Polynésienne Anne Caroline Graffe et Gwladys Epangue blessées. 

En pleine préparation des championnats d’Europe de mai prochain, Maéva Mellier avait confié à la1ere.fr qu’elle ne devait combattre que pour le 1er tour à Lyon. La Guadeloupéenne a finalement participé à l’ensemble des championnats et bien lui en a pris.
 

Les autres médailles de l’Outre-mer

Absent pendant un an du circuit national à la suite d’une blessure, le Polynésien Raihau Chin a été sacré champion de France chez les -74 kilos. Il n’a pas été dérangé par le fait de combattre dans une nouvelle catégorie et il est sorti victorieux de ses cinq combats.

Chez les -63 kilos, le Martiniquais Steevens Barclais est monté sur la 3e marche du podium. Alors que chez les dames, la Saint-Pierre-et-Miquelonaise, Bénédicte Siosse a été défaite en finale,18/5, par le tenante du titre Haby Niaré (-67kg).

Retrouvez Pascal Gentil cette semaine, dans l'émission Couleurs Sport, présentée par Nicolas Bouiges : 18h50 sur France Ô

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play