outre-mer
territoire

Des letchis ont tué des centaines d'enfants en Inde

faits divers
Des letchis ont tué des centaines d'enfants en Inde
Des letchis ont tué des centaines d'enfants en Inde. ©Leemage
Chaque printemps, des centaines d'enfants décédaient dans une ville du Nord de l'Inde de manière inexpliquée. Il a fallu vingt ans de recherches scientifiques pour comprendre que le letchi était à l'origine de ces décès. Explications.
Chaque année dans une ville du nord de l'Inde, Muzaffarpur, des centaines d'enfants décédaient de manière brutale sans explication, à partir du mois de mai. Il a fallu vingt ans de recherches scientifiques pour comprendre la cause de ces décès. Mardi 31 janvier, une étude publiée dans la revue scientifique The Lancet met en cause le letchi (lychee en anglais, litchi le plus souvent dans l'hexagone).

Convulsions et coma

Selon le New-York Times, à partir de mai, des parents emmenaient leurs enfants malades à l'hôpital. Ils expliquaient que la veille, les enfants ne se plaignaient de rien et le matin, ils étaient pris de convulsions et tombaient parfois dans le coma. Toujours selon le New York Times, dans 40% des cas, les enfants décédaient. En juillet, ce phénomène disparaissait jusqu'à l'année suivante, sans que les médecins ne le comprennent.

La région des letchis

En 1995, les premières recherches s'orientent vers des hypothèses telles que le coup de chaleur, les infections portées par les rats, les chauves-souris ou encore les pesticides utilisés dans cette région qui cultive les letchis. Mais rien n'est établi.

Une enquête est alors menée par le Centre national indien de contrôle des maladies et le bureau indien du centre d'Atlanta aux Etats-Unis. Publiée ce mardi 31 janvier, dans la revue scientifique The Lancet, leur étude démontre que le letchi est à l'origine de tous ces décès.  

Letchis et hypoglycémie

Les chercheurs ont remarqué que les enfants malades en avaient tous consommé, alors qu'ils étaient en hypoglycémie, car en sous-nutrition. De nombreux enfants sont en effet mal nourris ou en sous-nutrition dans cette région de l'Inde qui fait partie des plus pauvres du pays. Le problème vient du letchi qui contient du méthylène cyclopropyl-glycine, un produit chimique qui plongeait les enfants, déjà en hypoglycémie et en sous-nutrition, dans des convulsions et des comas fatals.

En 2015, les autorités sanitaires locales ont demandé aux parents de s'assurer que leurs enfants mangent un repas le soir, et de limiter leur consommation de letchis. En deux saisons, les décès ont diminué de moitié.
Publicité