Levez-vous Rosa Parks ! Quand il est crucial de savoir où l'on s'assoit.

sorties de la semaine
Levez-vous Rosa Parks !
Rosa Parks, une afro-américaine, fatiguée de courber l'échine ©Dan Dantin
Où comment, en 1955, une jeune femme afro-américaine Rosa Parks, déclenche l'organisation d'une action publique non-violente. Avec les conséquences que l'on sait sur le sud des Etats-Unis.

 Levez-vous Rosa Parks de Dan Dantin. Mise en scène Dan Dantin. Avec Gora Diakate, Mike Fédée , Dany Ferblantier, Annie Milon, Liza Edouard. Samedi 23 avril, 15h30 et 19h30. Espace Jean Dame à Paris.

Le 1er décembre 1955, Rosa Parks refuse de céder sa place dans un bus à Montgomery, Alabama. Une ville où à l'époque, les trois-quarts des utilisateurs des bus sont afro-américains. Levez-vous Rosa Parks ! ne raconte pas une énième fois la vie de cette militante des droits civiques. La pièce effectue plutôt un pas de côté et enjoint au public de s’élever contre les injustices. Car "parfois pour mener une action, il faut faire certaines concessions et trouver le chemin qui nous permet d’avancer ensemble" précise Dan Dantin, le metteur en scène.

La pièce débute avec l’heure qui suit la sortie de prison de Rosa Parks, libérée sous caution. Son mari, Raymond Parks, ne la voyant pas rentrer chez eux se rend chez un ami Clifford Durr, un avocat blanc qui a pris fait et cause pour les Afro-américains. C’est ainsi que Mr Parks apprend ce qui s’est passé, ce jour-là, dans le bus 8857. Bien sûr, entre autres protagonistes, intervient Martin Luther King, jeune pasteur de 26 ans. En fait le chainon manquant. "Il crée le lien entre le monde religieux et le monde politique. Il devient la voix qui manquait à cette cause." Car avant Martin Luther King, bien des actions avaient été menées. Sans résultat. "Je voulais souligner l’alignement des étoiles" précise Dantin. Le changement et le début d’un combat non violent mené par une personne charismatique.

Outre le message de non-violence, l’auteur aimerait que l’on retienne la réhabilitation de Rosa Parks, réduite au rôle de symbole. Et surtout, qu’en s’unissant, il est possible de mener à bien certaines actions. Dernière chance d’apprécier tout cela, samedi prochain. 

bande -annonce ©Dan Dantin