Madagascar : le célèbre café Bourbon Pointu doit beaucoup à la chauve-souris

agriculture
café Madagascar
Ramassage du café Bourbon Pointu à Madagascar. ©DR
C'est l'un des meilleurs cafés de la planète. L'arabica Bourbon Pointu, bien connu à La Réunion ou en Nouvelle-Calédonie, entre autres, peut être encore meilleur à Madagascar et s'y vendre plus cher. Grâce à un petit animal : la chauve-souris...
Un café de la province malgache d'Itasy a un goût inimitable aux dires des connaisseurs. Cet arabica Bourbon Pointu est déjà de qualité très supérieure au traditionnel robusta de Madagascar. Le sol volcanique est aussi très riche. Mais ces grains acquièrent une saveur douce au contact notamment de la salive des chauves-souris qui les mâchent.
 

Un café très cher et très rentable

Déjà le Bourbon Pointu peut se vendre 200 euros le kilo dans l'île, soit 50 fois le prix du robusta. Mais là on atteint les 220 euros. Des prix qui enthousiasment les agriculteurs qui du coup développent leur production de café comme Malala Ravaonasolo, présidente d’un groupe de cultivatrices de café Bourbon Pointu de la région d’Itasy :
 

Avant, le café n'intéressait pas les habitants d'Itasy, mais maintenant on peut gagner sa vie. Si la production continue de croître, nous pourrons récolter de plus en plus de tonnes.

 
©la1ere

Objectif : développer la production, surtout de café chauve-souris. Passer de deux tonnes annuelles à vingt l'an prochain, c'est l'objectif des 90 agriculteurs qui travaillent avec Jacques Ramarlah, l'homme qui a importé le Bourbon Pointu de La Réunion, il y a deux ans. Il a en outre observé et compris le bonus apporté par les chauves-souris. La stratégie du torréfacteur, distributeur, président-fondateur de « Kafen Razana Bourbon Pointu » est claire :
 

L'année prochaine, les paysans, on va les inciter à travailler uniquement sur le café Chauve-souris. Et en même temps, ce phénomène va pousser les paysans à ne récolter que des grains bien matures. Donc ça améliorera la qualité de la récolte.

 
Un succès qui devrait renforcer les vocations comme celle de Rabarison, étudiant en agronomie, planteur, et fils d'agriculteurs :
 

C'est avec le café qu'est née l'envie de développer l'agronomie, et surtout de façon professionnelle. C'est par amour de cette culture que j'ai commencé. Je conduis des expériences pour améliorer la qualité de ce café, ici à Madagascar.

 

Un marché en pleine expansion

Rare, l'interaction café animaux existe tout de même sur d'autres continents, même avec des chauves-souris. En tout cas, Madagascar pourrait prendre pied  sur le juteux marché des cafés spécialisés. Un marché dont le chiffre d'affaires mondial s'accroit très vite, et devrait dépasser les 75 milliards d'euros, en 2025, le double de celui de 2018…
Les Outre-mer en continu
Accéder au live