Marco Guerzoni, l’Italo-Martiniquais qui a enflammé The Voice Senior Italie

musique
Marco Guerzoni
Marco Guerzoni lors d'une de ses prestations à The Voice Senior Italie ©The Voice Senior Italy/RAI

Né en Italie d’une mère martiniquaise et d’un père de la région de Milan, Marco Guerzoni s’est classé troisième lors de la finale de The Voice Senior Italie en décembre 2020. L’artiste vit toujours dans son pays natal mais reste très attaché à la Martinique où il s’est rendu quelquefois.

Ce n’est pas usuel de rencontrer des personnes d’origines antillaises nées en Italie. Marco Guerzoni est l’une d’entre elles. Artiste interprète, il est né en Lombardie d’une mère martiniquaise de Rivière Pilote, plus précisément du quartier Josseaud, et d’un père italien de la région de Milan. Un amour débuté à Paris en 1958. Puis le couple s’installe en Italie où naissent leurs deux enfants, une fille et un garçon, Marco. Les parents décident ensuite de regagner la Martinique où ils habitent à Josseaud pendant 37 ans, jusqu’au décès tragique du père, Luciano Guerzoni, en 2017, à la suite d’une chute d’un arbre, dans son jardin créole qu’il aimait tant. Même s’il n’a jamais quitté l’Italie, Marco est très attaché à ses origines, ce pays Martinique où il s’est rendu quelquefois.

"J'ai la Martinique dans le sang"

Chanteur professionnel (également danseur et percussioniste) depuis ses 24 ans, Marco Guerzoni a effectué toute sa carrière dans la péninsule, où il est connu notamment pour avoir joué le rôle de Clopin dans l’opéra-spectacle Notre Dame de Paris version italienne, de 2001 à 2003. Plus récemment, en décembre 2020, le chanteur italo-martiniquais âgé de 60 ans et heureux père de cinq enfants est monté sur les planches pour participer à The Voice Senior Italia. Avec sa fougue et son énergie habituelle, il a littéralement scotché le jury et les spectateurs de la télévision publique RAI lors de son interprétation de "Are You Gonna Go My Way" de Lenny Kravitz durant la compétition. Il se classera finalement troisième en finale.  


Lors de ses prestations à The Voice Senior, Marco Guerzoni a tenu à rappeler ses origines martiniquaises aux millions de téléspectateurs italiens. "J’en suis fier", dit-il, en français, au micro de Tiziana Marone. "J’ai appris à travers ma mère. Depuis que j’étais gamin, je l’écoutais chanter, et j’ai appris la façon d’exprimer son âme à travers la musique. (…) J’ai la Martinique dans le sang. Je sens que c’est ma terre."

"Fier de mes origines"


Son histoire martiniquaise vibre en lui, et elle est toujours claire dans les détails, notamment dans le souvenir de son grand-père maternel Alvarez Merlini, le patriarche de la famille à Josseaud, décédé depuis. "Il a bâti la maison familiale dans les années vingt, seul et parfois avec un coup de main des voisins. (…) La famille continue à partir de cet endroit".

Le grand-père de Rivière-Pilote

Alvarez Merlini
Alvarez Merlini, le grand-père martiniquais de Marco Guerzoni ©DR


Marco Guerzoni évoque également son enfance en tant que métis dans le nord de l’Italie, durant les années soixante. Il se rappelle que sa mère était la seule femme noire du quartier de Milan où il habitait.

"On a jamais souffert d'épisodes de racisme"