Marie-José Gibon, un destin nommé Kassav'

tranches de vie
Marie-José a été de l'épopée Kassav' pendant de très nombreuses années. Danseuse et choriste, elle découvre l'Afrique lors du premier concert du groupe en Côte d'Ivoire en 1982. Si aujourd'hui elle fait toujours de la scène, elle se dit fière d'avoir participé à cette belle aventure. ©Outre-mer la 1ère
Marie-José a été de l'épopée Kassav' pendant de très nombreuses années. Danseuse et choriste, elle découvre l'Afrique lors du premier concert du groupe en Côte d'Ivoire en 1982. Si aujourd'hui elle fait toujours de la scène, elle se dit fière d'avoir participé à cette belle aventure.

"Je pense que j'ai eu une bénédiction de pouvoir faire partie de ce groupe, de cette histoire, de cette légende. On peut parler de destin. Je me suis toujours dit chacun sa destinée, c'était la mienne. Je ne regrette vraiment rien", et tout commence à l'été 82 lorsque la jeune Marie-José, étudiante en région parisienne, recherche un "job d'été". Elle a 19 ans et postule dans un supermarché et auprès d'un groupe de musique qui deviendra mondialement célèbre, Kassav'. Elle est engagée et participe à la première grande tournée du groupe en Afrique. Finies les études, la voilà replongée des années en arrière en Guadeloupe.

"À l'âge de 6 ans je suis dans une chorale où on chante et on danse. Je suis à Capesterre-Belle-Eau et c'est le début de mon histoire artistique et professionnelle parce que je fais déjà des scènes", loin de Montélimar, la ville qui l'a vue naître, Marie-José attend chez sa grand-mère de rejoindre sa maman dans l'Hexagone. Son destin se joue pendant ces cinq années d'attente, la gamine virevolte, danse à tout va et chante avec l'insouciance de l'enfance.

Parce qu'elle aime la scène, Marie-José chante toujours, en solo cette fois et depuis quelques temps déjà parce que "J'ai encore beaucoup de choses à dire et à montrer.