Marseille : un mort et quatre blessés sur un paquebot géant de la compagnie Royal Caribbean

faits divers
Harmony of the sea
Le mastodonte des mers à Marseille, devant Notre-Dame de la Garde ©BORIS HORVAT / AFP
Un canot de sauvetage du plus gros paquebot du monde, Harmony of the Seas, s'est décroché mardi dans le port de Marseille avec plusieurs personnes à son bord, faisant un mort et quatre blessés.
"Il y a un mort et quatre blessés graves polytraumatisés, deux en urgence absolue et deux en urgence relative", a précisé à l'AFP un porte-parole des Marins-pompiers de Marseille. Le "canot s'est décroché" du bateau de la compagnie américaine Royal Caribbean, en escale à Marseille, a par ailleurs indiqué une source proche de l'enquête, confirmant une information de la Provence.

Cinq personnes à bord

Selon le journal, l'embarcation s'est détaché du cinquième pont avec cinq personnes à bord. On ignore pour l'instant la raison de leur présence à bord du canot. 


Qui sont les victimes ?

La personne décédée et les 4 autres blessées sont tous des membres de l'équipage du navire, a-t-on appris auprès de l'adjoint au maire LR de Marseille Julien Ruas. La chute du canot s'est produite "pendant un exercice de sécurité", a expliqué Julien Ruas, adjoint en charge des Marins-Pompiers, qui sont intervenus rapidement sur les lieux, soulignant que les circonstances exactes de la chute du canot n'étaient pas encore connues. 
   
L'embarcation a fait "une chute de 10 mètres" avec à son bord cinq personnes, "toutes des membres de l'équipage". La personne décédée est un Philippin âgé de 42 ans. Les nationalités et âges des blessés n'étaient pas connus dans l'immédiat.

Un mastodonte flottant

Le Harmony of the Seas, mastodonte flottant de 362 mètres de long, 66 mètres de large et 72 mètres de haut, soit l'équivalent d'un immeuble de 20 étages, avait fait sa première escale à Marseille en juin. En mai, des dizaines de milliers de personnes avaient assisté au départ du navire à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), où il avait été construit dans les chantiers navals locaux de STX France.
   
Dans la foulée, STX France avait signé avec Royal Caribbean une lettre d'intention de commande de trois nouveaux paquebots, une commande d'environ 2,5 milliards.